les figures d’analogie définition

les figures d’analogie définition

Niveau : 2 ème A.B Module : III Le père Goriot Activité : Langue

Intitulé du cours : Les figures de style (Figures d’analogie) I-Observation

  1. La rue Neuve-Sainte-Geneviève  surtout est   comme      un cadre de bronze. . (Le père Goriot. Balzac).
Le comparé Outil de  Le comparant Comparaison

→ Comparaison.

  • Mais Paris est un véritable océan. Jetez-y la sonde, vous n’en connaîtrez jamais la profondeur. (Le père Goriot. Balzac). → Métaphore.
  • La vieille maison penchait un peu, il est vrai, et tendait le ventre aux passants. (Voyage au centre de la terre de Jules Verne).→ Personnification.

II-A Retenir.

Les figures d’analogie sont des figures de style ou procédés d’écriture qui consistent à rapprocher deux éléments afin de les comparer. Les plus courantes sont la comparaison, la métaphore et la personnification.

La comparaison : Elle établit un rapprochement entre deux termes (le comparé et le comparent) à partir d’un élément qui leur est commun, et à l’aide d’un outil de comparaison (comme, pareil à, tel que, ressemble à, plus …que, moins…que…) La lampe    brille                                comme          une étoile.

↓                           ↓                     ↓                     ↓

Le comparé           le point            outil de           Le comparant Commun comparaison

La métaphore : La métaphore rapproche deux mots dans une relation de ressemblance ou d’analogie, sans utiliser l’outil de comparaison entre le comparé et le comparant.

Ex : «Le regard de Cosette est un piège

La personnification : Attribution des caractéristiques humaines à des animaux, des éléments de la nature ou des objets….

(Faire d’un objet inanimé ou d’une abstraite un être réel et physique.) Ex : «Le crépuscule ami s’endort dans la vallée. »

III-Exercice d’application.

Identifiez les figures de style employées dans les phrases suivantes.

  1. Le navire, véritable oiseau des mers, s’élança.
  • Méthodique jusqu’à la minutie, il range les idées dans son cerveau comme les objets dans son pupitre, où tout est classé, étiqueté, annoté sur un carnet spécial. (Deux ans de vacances de Jules Verne)
  • Il décochait de violents regards à son adversaire, véritables flèches incendiaires. 4-La liberté, l’épée à la main, guide le peuple dans son combat contre l’occupant.
  • La mer est si bleue qu’il n’y a que le sang qui soit plus rouge.(Françoise Soublin, Sur une règle rhétorique d’effacement.)
  • La vieillesse déforme son visage avec son implacable pinceau.

les figures d’analogie définition

d’autres liens très utiles

Author: Prof.Ziani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *