la ficelle fiche de lecture

la ficelle

la ficelle fiche de lecture

La ficelle: Fiche de lecture:

L’auteur : Guy de Maupassant est un écrivain français, romancier, nouvelliste et de conteur, né en1850 à Miromesnil et décédé en 1893 à Paris.
Œuvres principales : Contes de la Bécasse (1883), Toine (1885), Bel-Ami (1885), Le Horla (1887), Pierre et Jean (1888),…

L’œuvre La ficelle : nouvelle réaliste écrite en 1883.

Les personnages Principaux

-Maître Hauchecorne : un paysan normand, économe, qui souffre du rhumatisme.
-Maitre Malandain : un bourrelier qui a des problèmes avec maitre Hauchecorne.
M. Houlbrèque le propriétaire du portefeuille
M .le maire : homme gros, grave ; à phrases pompeuses qui était le notaire de l’endroit.
Les personnages secondaires Les paysans ; leurs femmes ; M.Jourdain ; le crieur public ; le brigadier ; les trois voisins ; Marius PAUMELLE ; le fermier de Criquetot ; le maquignon de Montivilliers .

Les indicateurs spatio-temporels


Goderville ; jour de marché ; la compagne; midi; la fin de décembre ; les premiers jours de Janvier…


Les événements principaux

1.Maitre Hauchecorne ramasse le bout de ficelle sous les yeux de M. Malandain , le bourrelier .
2-Un crieur public arrive au marché et annonce la perte du portefeuille de M. Haulbrèque .
3-Un brigadier de la gendarmerie arrive à l’auberge et demande a M.Hauchecorne de l’accompagner a la mairie.
4- Maître Hauchecorne est accusé d’avoir trouvé et conservé le portefeuille. Il est dénoncé par Malandain.
5-M.Hauchecorne a beau protesté mais il n’arrive pas à prouver son innocence.
6-A sa sortie de la mairie , M.Hauchecorne se mit à raconter son histoire à tout le monde .
7-Marius PAUMELLE rend le portefeuille a et son contenu à M.Haulbrèque . 8-On a soupçonné une autre fois M.Hauchecorne d’avoir rapporté le portefeuille à Marius PAUMELLE pour le rendre à M.Haulbrèque .
9-Tout le monde insulte M.Hauchecorne .
10- Hauchecorne tombe dans l’obsession, il est malade puis il meurt et ses derniers mots sont encore pour prouver son innocence, c’est « une ‘tite ficelle » était sa dernière phrase.

Les champs lexicaux


-Le champ lexical de lieu : les routes ; le marché ; Goderville…
– de temps : midi ; ce matin ; entre neuf heures et dix heures ; la nuit ; le lendemain …
– de l’humain : paysan ; femmes ; hommes ; humaine…
– des animaux : bête ; vache ; poule …

Le point de vue de l’auteur La focalisation zéro

Le résumé de la nouvelle

C’est le jour de marché à Goderville ,tous les paysans y vont, L`auteur décrit les personnages et la place du marché. Maupassant brosse le portrait de Maître Hauchecorne (un paysan normand) , il ramasse un petit morceau de ficelle, sous les yeux d’un bourrelier, Malandain, avec qui il est resté fâché . Plus tard, un crieur public annonce la perte d’un portefeuille. Maître Hauchecorne est accusé d’avoir trouvé et conservé le portefeuille. il est dénoncé par Malandain. M. Hauchecorne est convoqué chez le maire pour s’expliquer, on ne peut rien retenir contre Hauchecorne, mais il n’arrive pas non plus à prouver son innocence.

Tous ceux qu’il rencontre sont persuadés qu’il a conservé le portefeuille. Le lendemain, un valet de ferme restitue le portefeuille qu’il a trouvé sur la route; maître Hauchecorne se croit enfin délivré., puis il raconte son récit aux autres gens, mais il échoue de les convaincre car ils croient que c’est lui qui, après avoir trouvé le portefeuille, l’a fait rapporter par un tiers. Hauchecorne tombe dans l’obsession, il est malade puis il meurt et ses derniers mots sont encore pour prouver son innocence, c’est « une ‘tite ficelle » était sa dernière phrase.

d’autres liens très utiles

Author: Prof.Ziani

2 thoughts on “la ficelle fiche de lecture

  1. la ficelle : Guy de Maupassant

    Guy de Maupassant est un écrivain français, auteur de romans, de nouvelles et de contes, né en 1850 à (Seine-Maritime) et décédé en 1893 à Paris.Lié à Gustave Flaubert et à Émile Zola, il a marqué la littérature française par ses six romans, dont Une Vie en 1883, Bel-Ami en 1885, Pierre et Jean en 1887-1888, mais surtout par ses nouvelles (plus de 300), parfois intitulées contes, comme Boule de Suif en 1880, les Contes de la bécasse en 1883 ou le Horla en 1887.
    Ces œuvres retiennent l’attention par leur force réaliste, la présence importante du fantastique et par le pessimisme qui s’en dégage le plus souvent mais aussi par la maîtrise stylistique. La carrière littéraire de Guy de Maupassant se limite à une décennie – de 1880 à 1890 – avant qu’il sombre peu à peu dans la folie et meure à quarante-deux ans. Reconnu de son vivant, Guy de Maupassant conserve un renom de premier plan, renouvelé encore par les nombreuses adaptations filmées de ses œuvres

    L’œuvre La ficelle : nouvelle réaliste écrite par Guy de Maupassant en 1883.
    Les personnages Principaux
    -Maître Hauchecorne : un paysan normand, économe, qui souffre du rhumatisme.
    -Maitre Malandain : un bourrelier qui a des problèmes avec maitre Hauchecorne.
    -M. le maire : homme gros, grave ; à phrases pompeuses qui était le notaire de l’endroit.
    Les personnages Secondaires
    Les paysans ; leurs femmes ; M. Jourdain ; le crieur public ; le brigadier ; les trois voisins ; Marius Paumelle ; le fermier de Criquetot ; le maquignon de Montivilliers.

    Les indicateurs spatio-temporels
    Goderville ; jour de marché ; la campagne ; une maison ; la place de Goderville ; midi ; les auberges ; la grande salle ; la vaste cour ; ce matin ; la route de Beuzeville ; entre neuf heures et dix heures ; la mairie ; Manerville ; la nuit ; le chemin ; le soir ; le village de Bréauté ; le lendemain ; une heure de l’après-midi ; Ymauville ; les environs ; aussitôt ; tout le jour ; les routes ; la sortie de l’église ; le Dimanche suivant ; maintenant ; le Mardi d’une autre semaine ; l’auberge de Jourdain ; chaque jour ; la fin de décembre ; les premiers jours de Janvier Les événements principaux
    -Maitre Hauchecorne ramasse le bout de ficelle sous les yeux de M.Malandain , le bourrelier .
    -Un crieur public arrive au marché et annonce la perte du portefeuille de M.Haulbrèque .
    -Un brigadier de la gendarmerie arrive à l’auberge et demande a M.Hauchecorne de l’accompagner a la mairie.
    – Maître Hauchecorne est accusé d’avoir trouvé et conservé le portefeuille. Il est dénoncé par Malandain.
    -M.Hauchecorne a beau protester mais il n’arrive pas à prouver son innocence.
    -A sa sortie de la mairie , M.Hauchecorne se mit à raconter son histoire à tout le monde.
    -Marius Paumelle rend le portefeuille et son contenu à M.Houlbrèque .
    -On a soupçonné une autre fois M.Hauchecorne d’avoir rapporté le portefeuille à Marius PAUMELLE pour le rendre à M.Houlbrèque .
    -Tout le monde insulte M.Hauchecorne .
    – Hauchecorne tombe dans l’obsession, il est malade puis il meurt et ses derniers mots sont encore pour prouver son innocence, c’est « une ‘tite ficelle » était sa dernière phrase.
    Les champs lexicaux Dans cette nouvelle « la ficelle » on trouve beaucoup de champs lexicaux, parmi lesquelles :
    -Le champ lexical de lieu : les routes ; le marché ; Goderville… -Le champ lexical de temps : midi ; ce matin ; entre neuf heures et dix heures ; la nuit ; le lendemain …
    -Le champ lexical de l’humain : paysan ; femmes ; hommes ; humaine…
    -Le champ lexical des animaux : bête ; vache ; poule …
    Le point de vue de l’auteur La focalisation zéro

    Le résumé de la nouvelle

    C’est le jour de marché à Goderville et tous les paysans y vont, L`auteur décrit les personnages et la place du marché. Après cela Maupassant fait un portrait de Maître Hauchecorne (un paysan normand) , il ramasse un petit morceau de ficelle, sous les yeux d’un bourrelier, Malandain, avec qui il est resté fâché . Plus tard, un crieur public annonce la perte d’un portefeuille. Maître Hauchecorne est accusé d’avoir trouvé et conservé le portefeuille. il est dénoncé par Malandain. M.Hauchecorne est convoqué chez le maire pour s’expliquer,on ne peut rien retenir contre Hauchecorne, mais il n’arrive pas non plus à prouver son innocence. Tous ceux qu’il rencontre sont persuadés qu’il a conservé le portefeuille.Le lendemain, un valet de ferme restitue le portefeuille qu’il a trouvé sur la route; maître Hauchecorne se croit enfin délivré., puis il raconte son récit aux autres gens, mais il échoue de les convaincre car ils croient que c’est lui qui, après avoir trouvé le portefeuille, l’a fait rapporter par un tiers. Hauchecorne tombe dans l’obsession, il est malade puis il meurt et ses derniers mots sont encore pour prouver son innocence, c’est « une ‘tite ficelle » était sa dernière phrase.

    Ce petit texte contient l`histoire d`une personne qui est accusé d`un vol et qui enfin meurt à cause des moqueries sur son histoire. Au début du texte c`est le jour du marché à Goderville et tous les paysans y vont. L`auteur décrit les personnages et la place du marché. Après ça Maupassant fait un portrait de Maître Hauchecorne qui trouve sur la place du marché une ficelle et la ramasse. Ensuite, M. Hauchecorne aperçoit M. Malandain qui l`a regardé. A cause de cela, M.H. cache brusquement sa blouse. Puis, il va au marché et se perd dans la foule. A midi presque tous les paysans se retrouvent chez Jourdani, une auberge normande, pour dîner. Dans la grande salle, il y a une atmosphère de gaieté judqu`à l`arrivée du crieur publie qui annonce la perte d`un portefeuille. Quelques minutes après un origadier arrive et il veut que M.H. lui accompagne à la mairie. M.Malandain a vu qu`il a trouvé quelque chose et le maire pense que ca a été le portefeuille. M.H. essaie de convaincre le maire, mais il échoue.. Après il raconte son histoire dans les rues, personne ne lui croit. Le lendemain un valet trouve le portefeuille et il redonne l`argent. C`est le triomphe pour M.H.. Mais ce triomphe est de court durée. Il commence une deuxième fois à narrer l`histoire, mais il n`y a que les plaisanteries des paysans. Mardi de la semaine suivante il retourne à Goderville pour raconter encore une fois son histoire. Mais il y a aussi seulement les moqueries chez l`auberge. Il quitte l`auberge sans terminer son repas. Sa déchéance physique commence. Il devient malade et ne quitte pas sa ferme. Il perd peu à peu sa santé et quelque mois plus tard il meurt en attestant son innocence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *