Antigone de Jean Anouilh fiche de lecture

fiche de lecture Antigone
Advertisement

Antigone fiche de lecture

Antigone

Tableau d’identification

Le titre   Antigone
GenrePièce de théâtre : tragédie moderne
L’auteur Jean Anouilh
Date et lieu de la naissance / Décès23 juin 1910 à Bordeaux / mort à Lausanne en 3 octobre 1987
Date de publication   1946
Date de la 1ère présentation1944     
Autres œuvres du même auteur  -Le Voyageur sans bagage – Le Bal des voleurs – L’Alouette

Fiche de lecture : Antigone

les Personnages principaux : Antigone, Créon,Ismène, Hémon

Époque : Antiquité grecque

Lieu : Palais de Thèbes dans la cité de Thèbes (Grèce)

Registre ( ton )ou tonalité de la pièce :        tragique

Règles classiques :     -Respect de la règle des trois unités (lieu ( un seul lieu) , temps ( ne dépasse pas 24 heures), action ( une seule action, enterrer Polynice) ). -Respect de la règle de bienséance (pas de scène violente ni de nudité sur scène)

Dénouement ( la fin) :  Tragique : mort d’Antigone, d’Hémon et d’Eurydice.

Les thèmes : La solitude, les problèmes entre les jeunes et les adultes,le bonheur, la famille, le devoir…

Fonction du chœur : Représente parfois la conscience de Créon, parfois l’opinion publique et la voix du peuple de Thèbes.

Liens entre les personnages :         

  • Antigone : nièce du roi Créon.
  • Ismène : sœur de la princesse Antigone.
  • Créon : oncle maternelle d’Antigone.
  • Hémon : fils du roi Créon et fiancé d’Antigone.

La notion de fatalité : les personnages ne peuvent pas d’échapper à leur destin : La mort.

Les anachronismes : des indices qui montrent qu’il s’agit de l’Époque moderne.

Personnages principaux

  • Antigone : son père Œdipe et sa mère Jocaste , sœur d’Étéocle, Polynice morts avant le commencement de la pièce, et Ismène. Cette jeune princesse veut enterrer le cadavre de son frère Polynice malgré l’interdiction par le roi.
  • Créon: oncle maternel d’antigone, roi de Thèbes après la mort des deux frères ennemis, il tient à sa parole et enterre sa nièce vers la fin.
  • Ismène : sœur d’Antigone, elle aime la vie, refuse le projet d’Antigone.
  • Hémon : fils de Créon et d’Eurydice, fiancé d’Antigone, il se plonge l’épée dans le ventre après la mort de sa fiancée.

Personnages secondaires : Antigone fiche de lecture

  • La Nourrice : une femme qui a élevé les enfants d’Œdipe, cette vieille également appelée « Nounou » par les filles.
  • Advertisement
  • Eurydice : épouse du roi Créon qui passe ses journées à tricoter des pour les pauvres de Thèbes. Ces derniers « auront froid » car elle se suicide en se tranchant la gorge après la mort d’Hémon.
  • Les trois gardes : chargés de surveiller le cadavre de Polynice. Ils sont trois : Jonas, Durand et Boudousse.
  • Le page du roi : Il accompagne Créon et lui rappel l’heure du conseil.
  •  Le messager : Personnage type du théâtre antique, il annonce des nouvelles.

contexte historique Antigone de Jean Anouilh

Antigone est une pièce des années noires, lorsque la France connaît la défaite face aux armées nazies et elle tombe sous l’Occupation.

Paris est occupée par les Allemands depuis l 1940. La République a été remplacée par l’Etat français, sous la direction du maréchal Pétain.

La France est donc divisée en plusieurs régions : une zone libre au Sud, sous le régime de Vichy, une zone occupée au Nord, sous la coupe des Allemands, une zone d’administration allemande directe pour les départements du Nord et du Pas-de-Calais, rattachés à la Belgique, une zone annexée au Reich : l’Alsace-Lorraine et enfin, une zone d’occupation italienne dans le Sud-Est (Savoie).

le général Charles de Gaulle lance un appel aux Français le 18 juin 1940 depuis Londres.

L’année 1942, marque un tournant décisif dans cette période. Les rapports de force se sont modifiés, car les États-Unis viennent de déclarer la guerre à l’Allemagne. En France, le 19 avril 1942, Pierre Laval revient au pouvoir après une éclipse d’un an et demi et accentue la collaboration avec Hitler. Dans un discours radiodiffusé le 22 juin 1942, il déclare fermement : « Je souhaite la victoire de l’Allemagne » et il crée le Service du travail obligatoire (S.T.O.) pour l’aider en envoyant des ouvriers dans leurs usines de guerre. La rafle du Vél. d’Hiv. le 16 juillet 1942 envoie des milliers de juifs, via Drancy, dans les camps de concentration de d’extermination.

Ce n’est qu’en 1944 que nazis et collaborateurs subissent de véritables revers. Le Comité national de la Résistance (C.N.R.), institué le 15 mai 1943, fédère les différentes branches de la lutte antinazie et prépare l’après-guerre. Le 6 juin 1944, le débarquement des Alliés en Normandie déclenche l’insurrection des maquis en France et organise la reconquête du territoire français. Paris se soulève avant le moment prévu et se libère seul fin août 1944.

Avant même que la guerre ne soit terminée, l’épuration se met en place : de nombreux sympathisants du régime de Vichy sont jetés en prison et condamnés, certains sont exécutés, parfois sans procès ; les milieux culturels (journalistes, écrivains et acteurs) ne sont pas épargnés. C’est dans ce climat troublé que de Gaulle regagne la France et en assure dans un premier temps le gouvernement.


C’est à un acte de résistance qu’Anouilh doit l’idée de travailler sur le personnage d’Antigone. En août 1942, un jeune résistant, Paul Collette, tire sur un groupe de dirigeants collaborationnistes au cours d’un meeting de la Légion des volontaires français (L.V.F.) à Versailles, il blesse Pierre Laval et Marcel Déat. Le jeune homme n’appartient à aucun réseau de résistance, à aucun mouvement politique ; son geste est isolé, son efficacité douteuse. La gratuité de son action, son caractère à la fois héroïque et vain frappent Anouilh, pour qui un tel geste possède en lui l’essence même du tragique. Nourri de culture classique, il songe alors à une pièce de Sophocle, qui pour un esprit moderne évoque la résistance d’un individu face à l’État. Il la traduit, la retravaille et en donne une version toute personnelle.

La nouvelle Antigone est donc issue d’une union anachronique, celle d’un texte vieux de 2400 ans et d’un événement contemporain.

Antigone fiche de lecture : Structure de la pièce :

Anouilh a repris le cadre général de la pièce de Sophocle. Le rideau s’ouvre au petit matin sur la ville de Thèbes, juste après la proclamation du décret de Créon, au sujet duquel Antigone s’oppose à sa sœur Ismène. Le rideau tombe sur Créon, qui reste seul sur une scène dévastée.

PagesScènePersonnages
9-131Le Prologue
13-202Antigone, la Nourrice
213Antigone, la Nourrice, Ismène
22-314Antigone, Ismène
31-365Antigone, la Nourrice
37-446Antigone, Hémon
45-467Antigone, Ismène
46-538Créon, le Garde
53-559Le Chœur
55-6010Antigone, le Garde, le Deuxième Garde, le Troisième Garde
60-6411Antigone, les Gardes, Créon
64-9712Antigone, Créon
97-9913Antigone, Créon, Ismène
99-10014Créon, le Chœur
100-10515Créon, le Chœur, Hémon
105-10616Créon, le Chœur
10617Créon, le Chœur, Antigone, les Gardes
106-11718Antigone, le Garde
117-11919Le Chœur, le Messager
119-12220Le Chœur, Créon, le Page
122-12321Le Chœur, les Gardes

d’autres liens très utiles

d’autres examens régionaux sur francaismaroc.com

des examens régionaux de la boîte à merveilles selon les chapitres

des examens régionaux Antigone selon les passages

des examens régionaux le dernier jour d’un condamné selon les chapitre

Author: Prof.Ziani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *