activité de lecture le dernier jour d’un condamné incipit

qcm
Advertisement

activité de lecture le dernier jour d’un condamné incipit

Module  III : Etudier un roman à thèse :   « Le dernier jour d’un condamné »

Séquence 2 : L’incipit.

Activité : Lecture méthodique

Niveau : 1ère année Baccalauréat

Durée  : 1 heure

Support : « Le dernier jour d’un condamné » de Victor Hugo

Extrait : Chapitre premier

Compétence : Etudier un extrait romanesque

Capacités : – Repérer quelques éléments d’énonciation

                    – Dégager les caractéristiques de cet incipit.

Déroulement du cours

I- Phase d’identification

1- Situation du passage

Où se déroule l’action ? La prison ; donc c’est un prisonnier incarcéré à Bicêtre.

Que fait le narrateur dans ce passage ? Il décrit et se rappelle de son passé et de sa liberté. Maintenant il est captif à une idée : « condamné à mort ».

  • Ce texte est extrait du roman Le Dernier jour d’un condamné de Victor HUGO, publié en 1829. Il s’agit du premier chapitre de l’œuvre ou l’incipit. Le narrateur se rappelle de son passé de liberté ; maintenant il se trouve captif d’une idée qui le honte : condamné à mort.

2- Caractéristiques

Genre : un  roman à thèse

Type : narratif. Les indices sont :

Les indicateurs temporels : voilà cinq semaines, autrefois, il y a des années ;

Les temps du récit : présent de narration, imparfait ;    La succession des actions.

Focalisation : interne

Lieu : Bicêtre

Temps : présent (réalité à Bicêtre) ; le passé : se souvenir

Tonalité : pathétique (il évoque la compassion)

II- Phase d’hypothèses de lecture

1- L’énonciation           2- La hantise de la mort    3- L’organisation du texte

III- Phase des axes de lecture

Axe 1 : L’énonciation

  • Qui parle ? Le condamné.
  • A qui ? A lui-même.
  • Où ? Dans sa cellule à Bicêtre.
  • Advertisement
  • Quand ? A la veille de son exécution.
  • De quoi ? De ses états d’âme à propos de son exécution de sa condamnation à mort.
  • Relevez les indices d’énonciation concernant personne, lieu et temps.
  • Les indices de personne (je : première personne du singulier).
  • Les indices de temps (voilà cinq semaines, autrefois, maintenant…).

Synthèse partielle 1 :

      L’incipit s’ouvre sur une réflexion sous forme d’un monologue interne mené par la première personne du singulier ‘je’. Car le personnage, condamné qui attend son exécution, est lui-même le narrateur.

1

Axe 2 : l’organisation du texte :

Combien de paragraphes contient ce passage ? 5

Est-ce qu’on peut le partager en unités de sens ? Combien ? Oui ; 2

AutrefoisMaintenant
« Mon esprit jeune et riche, était plein de fantaisies » ; « Il s’amusait…..sans ordre et sans fin » ; « c’était toujours fête dans mon imagination » ;  « je pouvais penser à ce que je voulais ».« Mon corps est aux fers dans un cachot » ;  « Mon esprit est en prison dans une idée » ;  « une horrible, une sanglante, une implacable idée ! » ;  « je n’ai plus qu’une pensée, qu’une conviction, qu’une certitude : condamné à mort ! » ; « elle est toujours là, cette pensée infernale ».

Synthèse partielle 2 :

     Ce chapitre s’ouvre et se ferme sur la même exclamation : « condamné à mort ! » répétée encore au milieu du chapitre. Cette structure close traduit l’obsession du  condamné qui ne peut détourner son esprit de l’échafaud où il va bientôt monter. A travers la tonalité tragique, l’intention de l’auteur est d’émouvoir le lecteur, susciter la pitié.

Axe 3 : la hantise de la mort :

  •    Quelle est l’idée qui hante ou obsède le narrateur ? La seule idée qui préoccupe et qui obsède le narrateur c’est sa condamnation à mort.
  • Comment le narrateur qualifie-t-il cette idée ? Il la qualifié comme obsession infernale.
  • Comment la décrit-il ? Il la décrit comme une femme qui le secoue avec ses deux mains, qui le poursuit et qui empoisonne sa vie.
  • Comment appelle-t-on cette figure de style ? C’est une personnification.
  • Relevez le portrait de cette idée en complétant le tableau suivant :
AdjectifsNomsVerbesComparaisons
  Horrible ; Sanglante Implacable ; Infernale ; Jalouse ; Fatale…  Idée Pensée    Chassant ;  Secouant ; Se glisse ; Se mêle ; Se colle ; M’obsède ; Epie  Reparaît….   Comme un spectre de plomb.Comme un refrain sous la forme d’un couteau. (il y a aussi des personnifications ; la gradation…)
  • Relevez le champ lexical de la prison. Captif, aux fers, cachot, prison, grille, soldats de garde, cellule…

IV- Phase de synthèse générale :

    Incarcéré dans sa cellule à Bicêtre, le narrateur personnage décide de rédiger son journal intime dans lequel il évoque son passé et ses souvenirs et exprime son angoisse face à une mort proche et inévitable.

activité de lecture le dernier jour d’un condamné incipit

une scénette lors de l’activité orale présentée par mes élèves en 2016

des liens pour vous

des examens régionaux Antigone selon les passages

productions écrites rédigées texte argumentatif

Antigone

Author: Prof.Ziani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *