fiche de lecture : séquence 2 le chevalier double

résultat admissibilité polytechnique
Advertisement

fiche de lecture : séquence 2 le chevalier double

Niveau :tronc commun Séquence :2 Durée :1h
Module :2 « Le chevalier double  » Activités :de lecture Support : « Edwige est mère…….mourante »

Objectif de la séance :

-repérer l’élément perturbateur dans la nouvelle étudiée

-repérer kes éléments fantastiques du passage étudié

Déroule de la séance

Mise en situation le chevalier double

Qui est venu au château ?

Comment l’étranger est-il décrit ?

Que faisait Edwige après le départ de l’étranger

 Lecture de l’extrait le chevalier double

Lecture magistrale puis lectures individuelles

Expliquer quelques mots difficiles

Situation de passage

Après le départ de l’étranger, que s’est-il passé ?

Comment est-cet enfant ?

Après  le départ de l’étranger, Edwige donne naissance à un bel enfant. En suivant la tradition, le mire tire au petit enfant l’horoscope. Il découvre que le petit a une étoile double, c’est-à-dire qu’il est soumis à un double ascendant, il peut être soit heureux, soit malheureux ou bien les deux  à la fois.

Identification

Genre :extrait d’une nouvelle fantastique

Type :narratif-descriptif

Personnages présents dans le passage :Edwige ,le mire, Comte Lodborg

Lieu :le château du comte

Hypothèses de lecture le chevalier double

Quels sont les idées essentielles à développer dans ce passage ?

La naissance d’Oluf

Les informations données par le mire à propos d’Oluf

Caractéristiques d’Oluf

Axes de lecture

1-La naissance d’Oluf et la joie du comte
Advertisement

  • Comment est  décrit le petit enfant?
  • Qu’est ce que le comte Lodbrog a fait après la naissance de son enfant?
  • Comment est  le petit enfant?relevez des mots qui le décrivent
  • Comment justifiez-vous le fait qu’Oluf a le regard de l’étranger?

Oluf est venu au monde.le vœu du comte est exaucé  ainsi il a commandé un autel d’argent massif et a donné mille pièces d’or pour fabriqué le ciboire qu’il donnera à l’Eglise.

2-Les informations données par le mire à propos d’Oluf

  • Pourquoi le mire est monté sur la plus haute tour?
  • Quelles sont les étapes que le mire a suivies pour tirer l’horoscope à Oluf?
  • Qu’est-ce que le mire à découvert?
  • A quoi les deux étoiles  sont comparées?
  • Quelle est la réaction des parents  d’Oluf en apprenant que leur fils a une étoile double?
  • Est-ce que la mère est heureuse?

 Le mire apprend au comte et à sa femme que leur enfant a une étoile double :une verte et l’autre rouge c’est-à-dire qu’il est soumis à un double ascendant .Edwige était très triste en apprenant cette nouvelle.

3-Portrait d’oluf

Relevez du texte le portrait et le comportement d’Oluf ?

Portrait physique Portrait moral
   

« étrange » « on dirait qu’il y a dans sa peau blanche et vermeille deux enfants » « un jour, il est bon comme un ange ,un autre jour il est méchant comme un diable » «tantôt il pleure, tantôt il rit »

Après quinze ans comment est-il devenu ?

« Son caractère de plus en plus inexplicable » « regard velouté »

Oluf était soumis a deux influences :il était tantôt méchant, tantôt bon.il avait des comportement bizarre et il avait le regard de l’étranger  qui est venu au château

Bilan le chevalier double

Un événement malheureux qui vient secouer le bonheur des Lodbrog constitue l’élément perturbateur dans la nouvelle étudiée. l’enfant tant attendu subit l’effet de deux  étoiles, l’une est verte désignée comme étant bonne et l’autre est rouge désignée comme étant mauvaise. Le père espère que la verte va l’emporter tandis que la mère craint quelle ne soit la rouge. 

fiche de lecture : séquence 5 le chevalier double

Le chevalier double

Author: Prof.Ziani

2 thoughts on “fiche de lecture : séquence 2 le chevalier double

  1. le chevalier double fiche de lecture auteur résumé schéma narratif tronc commun

    INTRODUCTION

    On est devant des récits fantastiques proposées à nos élèves de tronc commun. Avec des auteurs de renommée tels que Théophile Gautier et Prosper Mérimée, il y a de quoi faire des lectures, travailler les méninges littéraires, et faire fonctionner les mécanismes stylistiques.

    On se propose pour nos lecteurs une démarche parmi plusieurs autres qui permettrait une analyse des deux oeuvres choisies ici et qui sont « aux champs » et « la ficelle ». pour que cette démarche soit accessible à tous, on l’a organisée de manière logique de telle sorte que le lecteur ne s’y trouve jamais perturbé ou embarrassé.

    Ainsi lui présente-t-on le travail d’analyse de la manière suivante pour chaque oeuvre :

    -Un aperçu sur l’auteur.

    -Un mot bref sur le courant littéraire qui domine ses travaux.

    -Le texte intégral de l’œuvre (+ personnages).

    -Un résumé de l’œuvre permettra aux élèves de dominer les événements du récit et d’en appréhender le contenu.

    -Un schéma narratif qui trace la progression logique des événements dans le récit.

    -Une méthode de lecture permettra de dégager les différents et importants axes de lecture clans l’œuvre.

    -Des questions générales réponses).

    -Quelques modèles d’évaluation.

    -Un « Dossier méthodologique »

    NOTES BIOGRAPHIQUES Théophile Gautier

    Naissance : Théophile Gautier est né à Tarbes le 30 août 1811, dans une famille de petite bourgeoisie avec laquelle, à l’âge de quatre ans, il vint rejoindre Paris et s’y établir. Voyages : il voyageait beaucoup à travers l’Europe, en Orient, en Afrique. De ces voyages il a conservé des sensations de peintre.

    Orientation littéraire : destiné initialement à une carrière de peintre qui fut sa première profession, il fit une rencontre décisive, le 27 juin 1829, avec Victor Hugo, qui lui donna aussitôt le goût de la littérature.

    Débuts des écrits romantiques : Vers la fin de l’année 1830, Gautier commença à participer aux rencontres du «petit cénacle», groupe d’artistes et d’écrivains qui se réunissaient dans l’atelier du sculpteur Jehan Du Seigneur. Là, il se lia d’amitié avec Nerval, Pétais Bord, Alphonse Brot, Philotée O’Neddy et Joseph Bouchardy. Il menait à cette époque une joyeuse vie de bohème.

    Fidélité à Hugo : Il assistera avec éclat et enthousiasme à la première de son drame Hernani, le 25 février 1830. Lors de cette soirée mouvementée, restée dans l’histoire littéraire sous le nom de «bataille d’Hernani», Il se range du côté de la troupe romantique qui défendit Hugo contre les tenants du classicisme.

    SCHEMA NARRATIF LE CHEVALIER DOUBLE
    le chevalier double fiche de lecture auteur résumé schéma narratif tronc commun

    Situation initiée : Une future mère comtesse Edwige, triste dans son coin supporte en son profond un immense chagrin. A cause’ d’un étranger de la Bohème qui chantait devant elle, elle sentait sur elle son effet pesant. Le mire prévoyait par ses t calculs astrologiques que l’enfant subit un effet double de 0 deux étoi les : l’une verte et l’autre rouge. Le comte espère 0 avoir un fils qui sauvegarde la descendance.

    Événement perturbateur :

    L’enfant « Oluf », venu masculin au monde, est caractérisé par un double caractère : il est tantôt riant tantôt pleurant, tantôt doux envers le sein de sa mère tantôt mordant…

    Péripéties :

    On constate plusieurs péripéties :

    péripétie n°1 : relations échouées avec les femmes.
    Oluf n’a jamais rendu heureuse une femme de celles qui l’ont aimé « 11 n’a jamais impunément regardé une femme ou une jeune fille ; mais aucune de celles qui l’ont aimé n’a été heureuse ».

    b) péripétie n°2 : Brenda la châtelaine le déçoit au rendez-vous.

    L’attendait au château, Oluf se surprend d’entendre Brenda dire « défaites-vous du chevalier à l’étoile rouge, ou je n’écouterai jamais vos propos d’amour ; je ne puis être la -femme de deux hommes à la fois. » Il n’en comprend rien et sort vite du château pour chercher comment résoudre cette énigme.

    c)péripétie n°3 : combat acharné avec son second à étoile rouge.

    Le chevalier à l’étoile rouge se retrouve extériorisé, face à Oluf, et se met à le combattre pour une raison banale. Le combat était acharné et Oluf en sortit vainqueur.

    Dénouement :

    Lorsque Oluf a battu son second, il constata que ce dernier lui ressemblait parfaitement et qu’une fois disparu, tout est rentré dans l’ordre en lui. La double étoile n’en est plus qu’une seule, verte, « signe de conciliation céleste. »

    Situation finale :

    Oluf revit Brenda, la retrouva joyeuse de voir devant elle un homme et un seul qu’elle pourra aimer tranquillement. Ins rejoignirent alors le palais ensemble.

    RESUME DU TEXTE LE CHEVALIER DOUBLE
    le chevalier double fiche de lecture auteur résumé schéma narratif tronc commun

    Dans un château vivait un couple Lodbrog : un vieux comte et son épouse Edwige. Le vieux comte, souhaitant avoir d’Edwige -un enfant qui garantirait la continuité de son nom et de son titre, a promis un don à l’église de Saint-Euthbert. Un jour, un maître chanteur de bohême passa près du château , chanta ses poèmes troublants qui eurent leur effet énorme sur le cœur de la comtesse.

    Le nouvel enfant des Lodbrog manifestait clairement deux caractères opposés tels qu’avaient prévu les calculs du mire qui en fit part au couple Lodbrog.

    Le comte Lodbrog voyait en son fils des traits qui feraient de lui un soldat belliqueux la mère Edwige, elle, restait vraiment troublée de la deuxième moitié qui influait sur les traits caractéristiques de son fils.

    L’enfant, dans ses comportements d’enfance et d’adolescence, manifestait alors des signes contradictoires, et prouvait, à travers cela, qu’il souffrait vraiment d’une double personnalité : en effet deux personnages se heurtent en lui, un personnage bon et sage et un autre personnage agité et diabolique.

    Ces deux caractères opposés influeront sur ses rapports avec les femmes qu’il aurait aimées. Aucune d’elles ne saurait en être heureuse.

    Un jour, le moment arriva pour que ce problème soit résolu. Ce fut sa future fiancée, Brenda, qui le poussa à chasser de son intérieur son double ennuyeux, et posa cela comme condition pour que leur amour se poursuive.

    Oluf. le jeune comte, décida de résoudre cette énigme quoiqu’il n’en comprenne la véritable signification.

    Quittant le château de chez Brenda, il croisa un chevalier qui ne voulût point lui donner la priorité de passer dans un chemin très étroit. Les deux chevaliers se mirent alors à se battre farouchement aux épées.

    Finalement, Oluf vainquit son adversaire qui s’avéra son opposé et qui lui avait jusqu’alors créé de sérieux problèmes.

    Enfin Oluf vit disparaître soudainement le chevalier à étoile rouge, qui portait effectivement une plume rouge sur son casque.

    Vivant seul avec un effet unique de l’étoile verte, Oluf épousa Brenda qu’il amena heureuse dans son château.

    le chevalier double fiche de lecture auteur résumé schéma narratif tronc commun

    PERSONNAGES LE CHEVALIER DOUBLE
    Les personnages de ce récit sont les suivants :

    Edwige : la comtesse, épouse de Lodbrog et mère de Oluf . Elle est « blonde et triste, plus morne que le désespoir , elle porte en elle un très profond chagrin.» Lodbrog : le comte, un vieux moustachu, mari d’Edwige et père d’Oluf. Il- est « souriant dans sa moustache grise ».

    L’étranger : un homme beau comme un ange. mais qui possède un regard effrayant et un sourire qui glace de terreur. 11 a «ses capacités de charmer à travers les poèmes qu’il chante tel un serpent qui fascine l’oiseau. »

    Oluf : le fils des Lodbrog. Il est « tout blanc et tout vermeil, mais qui possède un regard noir comme celui de l’étranger. » Il est d’un courage sans pareil, mais ses tendances sont contradictoires et se divisent en deux : une tendance de bon Oluf et une seconde tendance de mauvais Oluf.

    Brenda : une jeune châtelaine. Elle est sage d’esprit et sentimentale de cœur. Ces deux caractères complémentaires en elle seront la cause qui fera d’Oluf un nouveau brave au caractère singulier de bon Oluf.

    Le mire : un homme qui tire par des calculs précis l’horoscope concernant le fils Oluf.

    le chevalier double fiche de lecture auteur résumé schéma narratif tronc commun

    CONTES FANTASTIQUES
    L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est images-3-1-300×134.jpg.
    Définition :

    « Le conte fantastique se définit en France comme un genre autonome aux environs de 1830, sous l’influence d’Hoffmann […] Différence entre le fantastique et le merveilleux traditionnel : le fantastique se caractérise par une intrusion brutale du mystère dans le cadre de la vie réelle ; il est généralement lié aux états morbides de la conscience qui, dans les phénomènes de cauchemar ou de délire, projette devant elle des images de ses angoisses ou de ses terreurs. »

    Développement :

    La littérature fantastique se développe à la fin du XVIIIe siècle en Europe, grâce à un contexte culturel nouveau où la représentation de l’image réelle du monde par le biais de la science devient une nécessité. Le fantastique naît d’une tension entre une réalité (cadre au récit) et des phénomènes que la science reste encore incapable d’expliquer. Il se situe à la frontière du rationnel et de l’irrationnel, du réel et de l’imaginaire. Lorsque l’univers décrit et celui du lecteur sont rapprochés, cela suscite la frayeur (marque caractéristique du fantastique).

    Nouvel élan : Le fantastique prend un nouvel élan avec l’Américain Edgar Allan Poe, dont Charles Baudelaire, dans les années 1850 traduit les Histoires extraordinaires (imprégnées d’un climat sombre et ténébreux). Les récits de la seconde moitié du XI Xe siècle se nourrissent des progrès de la psychiatrie, des recherches métapsychiques et des paradis artificiels.

    Parutions : le 4 mai 1831, le Cabinet de lecture publia son premier conte fantastique : la Cafetière. Dès lors, son talent ne cessait de s’affi rmeravec des textes commeA rria Marcel la (1852), le Roman de la momie (1858) ou Spirite (1866).

    Textes en _prose : Parallèlement à ses contes, Gautier publie de nombreux textes en prose, tels que les Jeunes-France, romans goguenards (1883), recueil de nouvelles souvent parodiques ou encore le roman Mademoiselle de Maupin (1835), qu’il fait précéder d’une préface provocante et scandaleuse, où il affirme ses principes esthétiques.

    Ecriture crans Ca Presse: En 1836, Gautier édite son premier article dans la Presse, le nouveau journal d’Émile de Girardin, pour lequel il travaille jusqu’en 1855, puis il se consacre au Moniteur universel jusqu’en 1868. Gautier écrivit alors quelque mille deux cents articles.

    Poète : il devint un poète presque officiel à la fin de sa carrière, sous l’Empire; en 1868, il fut nommé bibliothécaire de la princesse Mathilde. Décès : il s’éteignit le 23 octobre 1872. À sa mort, Victor Hugo et Mallarmé témoignèrent (le l’importance du défunt par deux poèmes qui furent réunis sous le titre de « Ibmbeau de Théophile Gautier (I 873).

    le chevalier double fiche de lecture auteur résumé schéma narratif tronc commun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.