examen régional + corrigé Meknes 2014 la boîte à merveilles chapitre 9

la boîte à merveilles des examens
Advertisement

examen régional + corrigé Meknes 2014 la boîte à merveilles chapitre 9

TEXTE examen régional meknes :

Mon père nous quitta le surlendemain à l’aube. Il partit, avec pour tout bagage, une sacoche de berger, en palmier nain, dont il avait fait l’acquisition la veille, une faucille neuve et un sac en toile, avec une fermeture à coulisse. Ma mère l’avait confectionné dans un morceau de haïk de coton et l’avait bourré de provisions : olives noires, figues sèches, farine grillée et sucrée, deux pains parfumés à l’anis et dix qarchalas. Nous appelons ainsi des petits pains ronds sucrés, parfumés à l’anis et à la fleur d’oranger et décorés de grains de sésame.

J’étais réveillé quand mon père partit. Ma mère lui fit quelques recommandations et resta après son départ, prostrée sur son lit, le visage caché dans ses deux mains. J’eus la sensation que nous étions abandonnés, que nous étions devenus orphelins.

Tout le monde dans le quartier devait être au courant de nos ennuis matériels et du départ de mon père.

Ils manifesteraient à notre égard une pitié ostentatoire plus humiliante que le pire mépris. Mon père parti, nous restions sans soutien, sans défense.

Le père, dans une famille comme la nôtre, représente une protection occulte. Point n’est besoin qu’il soit riche, son prestige moral donne force, équilibre, assurance et respectabilité.

Mon père venait le soir seulement à la maison, mais il semblait que toute la journée se passait en préparatifs pour le recevoir. Je comprenais ce qui tourmentait ma mère, ce matin, dans la lumière du jour à peine naissant. Elle se rendait compte dans le tréfonds de son cœur que ses préparatifs seraient vains.

Personne le soir ne pousserait plus notre porte, n’apporterait de l’extérieur la suave odeur du travail, ne servirait de lien entre nous et la vie exubérante de la rue.

Advertisement

Pour ma mère et pour moi, mon père représentait la force, l’aventure, la sécurité, la paix. Il n’avait jamais quitté sa maison ; les circonstances qui l’obligeaient ainsi à le faire prenaient dans notre imagination une figure hideuse.

La maison se réveillait peu à peu, saluait le soleil et ses bruits familiers. Je me sentais mieux ce matin. Je m’assis dans mon lit. Ma tête ne pesait rien sur mes épaules, mes bras n’étaient agités d’aucune fièvre.

– Maman, dis-je, est-ce que c’est long un mois ?

Ma mère se secoua de sa torpeur, regarda à droite, puis à gauche, comme pour reconnaître l’endroit où elle se trouvait et me fixa avec des yeux étonnés. .

– As-tu parlé, Sidi Mohammed ?

– Oui, maman ; je te demande si un mois est long.

– Un mois dure un mois, mon fils, mais pour nous, le mois à venir sera une éternité.

– Je sais attendre ; toi, tu ne sais pas encore ou plutôt, tu l’as su autrefois mais tu as dû oublier.

Ma mère parut abasourdie par cette réflexion

Extrait de « La Boîte à Merveilles » d’Ahmed Sefrioui

QUESTIONS :

I- ETUDE DE TEXTE examen régional + corrigé (10 pts) :

Relisez le texte et répondez aux questions suivantes :

1) Ahmed Sefrioui est un écrivain marocain.

– Quand et où est-il né ? (0,25pt×2).

– Citez une de ses œuvres autre que « La Boîte à Merveilles ». (0,75pt).

– Quand est-il mort ? (0,25pt).

Pour répondre, vous pouvez choisir parmi les informations suivantes : 1910, 1915, 2000, 2004, à Fès, à Rabat, « La Nuit Sacrée », « Le Chapelet d’Ambre ».

2) Relevez dans le texte deux indices qui montrent que « La Boîte à Merveilles » est une œuvre autobiographique.

3) Situez ce passage dans l’œuvre en répondant aux questions suivantes :

a- Pourquoi le père a-t-il quitté sa famille ?

b- Quel travail compte-t-il faire ? Justifiez votre réponse à partir du texte.

4) Que représente le père pour la famille de Sidi Mohammed ?

5) a- Quel est le sentiment de la mère après le départ de son mari ?

b- Quelle est la sensation de l’enfant après le départ de son père ?

6) « La maison se réveillait peu à peu, saluait le soleil…»

De quelle figure de style s’agit-il ? Justifiez votre réponse.

7) Pourquoi Lalla Zoubida estime-t-elle que « le mois à venir sera une éternité » ?

8) « Ils manifesteraient à notre égard une pitié ostentatoire plus humiliante que le pire mépris. »

Selon vous, l’enfant a-t-il raison d’éprouver un sentiment pareil vis-à-vis des voisins ?

Justifiez votre réponse.

II- PRODUCTION ECRITE examen régional + corrigé (10 pts) :

SUJET :

Pour Sidi Mohammed , Maâlem Abdeslem est un papa idéal : il représente la force, l’aventure, la sécurité et la paix .

Pour vous, qu’est-ce qu’un bon père ?

Rédigez un texte dans lequel vous exposerez votre point de vue sur le sujet.

ELEMENTS DE REPONSE (A TITRE INDICATIF) ET BAREME

I- ETUDE DE TEXTE (10pts)

1) -Ahmed Sefrioui est un écrivain marocain.

-Il est né en 1915 (0.25pt) à Fès (0.25pt).

-Une de ses œuvres autre que « La Boîte à Merveilles » : « Le Chapelet d’Ambre » (0.75pt)

-Il est mort en 2004 (0.25pt)

1.5 pt

2) Deux indices qui montrent que « La Boite à Merveilles » est une œuvre

autobiographique : « mon », « je » et « ma » … (0.5pt x 2) (Accepter toute réponse correcte)

1 pt

3) a- le père a quitté sa famille parce qu’il a perdu son capital / pour aller travailler dans

les environs de Fès (0.5pt ) (Accepter toute réponse correcte)

b- Il va travailler comme moissonneur : évocation de la « faucille neuve » dans le

texte. (0.5pt)

1 pt

4) Pour la famille de Sidi Mohammed, le père représente la force, l’aventure, la sécurité et la paix

5) – Après le départ de son mari, la mère est triste.

– Après le départ de son père, l’enfant se sent abandonné. (Accepter toute réponse correcte)

6) « La maison se réveillait peu à peu, saluait le soleil…»

Accepter comme réponse : une personnification (« se réveiller » est propre à l’homme/ à l’animé) une métonymie (le contenant pour le contenu) (Accepter toute réponse correcte) (0.5pt x 2)

7) Pour Lalla Zoubida « le mois à venir sera une éternité » car elle ne peut pas supporter l’absence de son mari (Accepter toute réponse correcte)

8) « Ils manifesteraient à notre égard une pitié ostentatoire plus humiliante que le pire mépris. » Accepter toute réponse valable comme : non, car les voisins peuvent ne pas être aussi méchants que croit l’enfant / oui parce que le malheur des uns peut faire le bonheur des autres. (0.5pt x 2)

examen régional + corrigé Meknes 2014 la boîte à merveilles chapitre 9

des liens pour vous

productions écrites rédigées texte argumentatif

des examens régionaux de la boîte à merveilles selon les chapitres

La Boîte à merveilles 

Author: Prof.Ziani

2 thoughts on “examen régional + corrigé Meknes 2014 la boîte à merveilles chapitre 9

  1. Examens régionaux 2010/2011
    Académie de Ouajda_Angad 2010
    Académie de Souss-Massa-Daraa 2010
    Académie de Tadla-Azilal 2010
    Académie de Casablanca 2010
    Académie de Fès-Boulemane 2010
    Académie de Rabat-Salé-Zemmour-Zair 2010
    Académie de Fès-Boulemane: enseignement originel.2010
    Académie d’El Jadida 2010
    Examen régional de Chaouia-Ouardigha 2011
    Examen régional de Gharb-cherarda 2011
    Examen régional de Taza-Hoceima 2011
    Examen régional de Oujda-Angad 2011
    Examen régional de Tanger-Tétouan 2011
    Examen régional de Tadla-Azilal 2011
    Examen régional de Casablanca 2011
    Examens régionaux 2012
    Examen régional de Tanger 2012
    Examen régional d’Oujda 2012
    Examen régional de Fès 2012
    Examen régional de Tadla 2012
    Examen régional de Casablanca 2012
    Examen régional de Meknès 2012
    Examen régional de Guelmim 2012
    Examen régional de Fès rattrapage 2012
    Examens régionaux 2013/2014
    Examen régional de Souss-Massa 2013
    Examen régional de Chaouia- Ourdigha 2013
    Examen régional d’Oujda 2014
    Examen régional de Kenitra 2014
    Examen régional de Tanger originel 2014
    Examens régionaux 2015/2016
    Examen régional de Casablanca (rattrapage) 2015
    Examen régional de Casablanca 2015
    Examen régional de Chaouia 2015
    Examen régional du Gharb 2015
    Examen régional de Laayoune 2015
    Examen régional de Marrakech 2015
    Examen régional de Meknès 2015
    Examen régional de Oujda 2015
    Examen régional de Rabat 2015
    Examen régional de Guelmim 2016
    Examen régional de L’Oriental 2016
    Examen régional de Souss 2016
    Examen régional de Tanger 2016
    Examens régionaux 2017/2018
    Examen régional de Béni-Mellal 2017
    Examen régional de Marrakech 2017
    Examen régional de l’Oriental 2017
    Examen régional de Souss 2017
    Autres pages consacrées à La boîte à merveilles
    La boîte : Fiches de lecture

    La boîte : QCM et questionnaires PDF

    La boîte : QCM et questionnaires interactifs

    La boîte : Mots croisés PDF

    La boîte : Mots croisés interactifs

    La boîte : Examens PDF

    La boîte : Examens interactifs

    La boîte : Illustrations

    La boîte : Exercices de langue

    La boîte : Les figures de style

    La boîte : Fiche de lecture rapide

    La boîte : Les personnages

    La boîte : Productions écrites

    La boîte : Corrigé style indirect

  2. la boite à merveilles: examen + corrigé
    la Boîte à merveilles chapitre 7

    Mon père ne connaissait rien à l’art délicat de vendre et d’acheter. Il ignorait les subtilités du marchandage et la volupté d’obtenir un objet, un sou moins cher que ne l’a payé le voisin. Il m’emmena ; après le repas du matin, faire le tour des marchands de jouets. Dans chaque rue, résonnaient les tambourins, les grelots des hochets de fer blanc, le chant des flûtiaux. Les marchands de tambourins se démenaient dans leurs échoppes devenues étroites tant il s’y entassait de marchandises. Des tambourins, des bendirs , des tambours de basque, des trompettes et des pipeaux pendaient par grappes, s’amoncelaient en tas multicolores , envahissaient des étagères.
    Un peuple de femmes, d’hommes mûrs, de fillettes et de garçons faisaient cercle autour de chaque magasin. Les uns essayaient un instruments, les autres les accompagnaient de battements de mains, jacassaient, réclamaient, discutaient avec le marchand qui ne savait plus où donner la tête.
    Une foule de campagnards, descendus de leurs lointains villages, s’approvisionnaient en sucre, épices, cotonnades et instruments de musique. Ils encombraient la rue de leurs paquets.
    Je m’accrochais à la main de mon père, occupé à écarter les passants pour nous frayer un chemin. J’eus un tambour en forme de sablier, un petit chariot bizarre en bois et une nouvelle trompette .Mon père me laissait choisir, payait sans discuter. Je lui tenais de longs discours,, lui posaient mille questions auxquelles il répondait rarement. Il souriait à me voir si excité. Nous terminâmes nos emplettes par l’achat d’un cierge, d’une livre de poids. La rue Bab moulay Idriss débouche dans le quartier des fabricants de ceintures brodées et des marchands de fruits secs.

    LEXIQUE

    1.subtilité (n.f.)adresse, délicatesse, finesse, habileté, intelligence, lucidité, maniérisme, perspicacité, pointillerie, préciosité, raffinement, ruse, souplesse, stratagème..
    2.volupté (n.f.) 1.jouissance,(figuré)grande satisfaction, grand plaisir moral.
    3.grelot (n.m.)cloche, clochette,sonnette…
    4.hochet (n.m.)jouet de bébé constitué d’un manche et de grelots.
    5.flûtiau (n.m.)petite flûte.
    6.tambourin (n.m.) (ancien)tambour étroit et haut que l’on frappe d’une seule baguette.
    7.pipeau (n.m.) petite flûte champêtre faite de roseau.
    8.amonceler (v.)amasser en tas.
    9.cotonnade (n.f.) étoffe de coton.
    10.cotonnade (n.f.) étoffe de coton.
    11.emplette (n.f.) 1.fait d’acheter un objet. 2.objet que l’on a acheté.
    I-COMPREHENSION

    1. Situez ce passage dans l’œuvre dont il est extrait
    2. Présentez l’auteur de cette œuvre en quelques lignes
    3. Quels sont les jouets cités dans le passage.
    4. Quel type de focalisation le narrateur utilise-t-il dans le texte ? Justifiez votre réponse.
    5. Relevez du passage des indices d’énonciation.
    6. Le père du narrateur sait-il acheter et vendre ? Relevez du texte un événement qui le prouve.
    7. Relevez une hyperbole .
    8. Quels marchandises le père du narrateur a –t-il acheté après ce tour au marché
    9.jacasser (v.) 1.émettre ses cris, en parlant de la pie. 2.parler de choses sans intérêt. 3.parler beaucoup et futilement avec quelqu’un.

    II-PRODUCTION ECRITE

    Sujet:Les marocains donnent beaucoup d’importances aux fêtes religieuses et aux traditions. Rédigez un texte où vous parlez de ces traditions relatives aux fêtes chez nous.

    REPONSE :
    I-COMPRÉHENSION 1-Ce texte est extrait de la Boite à Merveilles, premier roman marocain écrit en langue française paru en 1954. Ce roman autobiographique est écrit par le romancier marocain d’expression française Ahmed Sefrioui. Il relate les souvenirs d’enfance de son narrateur Sidi Mohamed. Parmi ces souvenirs, on trouve celui de l’Achoura, fête musulmane, et ses préparatifs. Ici, le petit enfant accompagne son père au marché pour acheter des jouets.

    2-Ahmed Sefrioui est un des grands romanciers marocains d’expression française. Il nait en 1915 à Fès où il fera toute sa scolarité avant d’intégrer le domaine de la fonction publique. Il reçoit le Grand Prix du Maroc et publie plusieurs œuvres dont le Chapelet d’ambre, le Jardin des sortilèges. Il meurt en 2004 laissant derrière lui une œuvre très riche bien que mal connue au Maroc.

    3-Beaucoup de jouets sont cités dans le texte. Parmi eux on trouve Des tambourins, des bendirs , des tambours de basque, des trompettes , des pipeaux ,les grelots des hochets de fer blanc et des flûtiaux.

    4-La focalisation dans ce texte est interne, parce qu’on « voit » à travers les yeux du petit enfant.C’est un point de vue interne au récit. Le petit enfant est un personnage du récit et non un simple témoin extérieur.

    5- L’indice d’énonciation qu’on trouve dans le texte est le pronom personnel « je ».

    6-Le père ne sait rien dans l’art d’acheter et de vendre puisqu’il paie les prix sans les discuter « Mon père me laissait choisir, payait sans discuter »

    7-L’hyperbole contenue dans le passage est « un peuple de femmes » Cette expression qui veut dire un groupe de femmes est amplifiée par l’emploi du mot peuple qui désigne plus qu’un simple groupe de gens

    8-Le père a acheté pour son enfant un un tambour en forme de sablier, un petit chariot bizarre en bois ,une nouvelle trompette avant d’acheter un cierge d’une livre de poids.

    1

    2

    3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.