contrôle s la boite à merveilles pour 1 BAC

Advertisement

contrôle s la boite à merveilles pour 1 BAC

contrôle la boite à merveilles numéro 1

Professeur ZIANIClasse :      1 B ……..Note/20
Nom : …………………..
Prénom : …………………..
Numéro : …………………..
  Le …… novembre 2020 

Texte :

J’avais peut-être six ans. Ma mémoire était une cire fraîche et les moindres événements s’y gravaient en images ineffaçables. Il me reste cet album pour égayer ma solitude, pour me prouver à moi-même que je ne suis pas encore mort.   A six ans j’étais seul, peut-être malheureux, mais je n’avais aucun point de repère qui me permît d’appeler mon existence : solitude ou malheur.    Je n’étais ni heureux, ni malheureux. J’étais un enfant seul. Cela, je le savais. Point farouche de nature, j’ébauchai de timides amitiés avec les bam­bins de l’école coranique, mais leur durée fut brève. Nous habitions des univers différents. J’avais un penchant pour le rêve. Le monde me paraissait un domaine fabuleux, une féerie grandiose où les sorcières entretenaient un commerce familier avec des puissances invisibles. Je désirais que l’Invisible m’admît à participer à ses mystères. Mes petits camarades de l’école se contentaient du visible, surtout quand ce visible se concrétisait en sucreries d’un bleu céleste ou d’un rose de soleil couchant. Ils aimaient grignoter, sucer, mordre à pleines dents. Ils aimaient aussi jouer à la bataille, se prendre à la gorge avec des airs d’assassins, crier pour imiter la voix de leur père, s’insulter pour imiter les voisins, commander pour imiter le maître d’école.  Moi, je ne voulais rien imiter, je voulais connaître.  

1.       Complétez le tableau suivant : (3pt)

EcrivainLieu de naissanceDate du décès
 
ŒuvreGenreDate d’écriture
   

2.      Situez le passage par rapport aux événements précédents. (1.5 pt)

………………. ………

3.     A l’aide de quelle image le narrateur décrit-il sa mémoire ? (1pt)

………………. ……

4.  Qu’aimaient les élèves au Msid ? justifiez du texte. (2 pt)

…………………………………

5.  Entoure les mots qui n’appartiennent pas au champ lexical de la solitude ? (2pt)


Solitaire – Seul – Solidarité – Solitude –Solidité –Solide – Unité – Isolé

6.      Relevez quatre termes se rapportant au champ lexical des sentiments. (2 pt)

 ……………….……….……

7.      Complétez le tableau suivant : (2 pt)

PhrasesverbesInfinitifPersonneValeur
Mes petits camarades de l’école se contentaient du visible    
j’ébauchai de timides amitiés avec les bambins de l’école coranique    

8. « J’avais peut-être six ans. Ma mémoire était une cire fraîche et les moindres événements s’y gravaient en images ineffaçables. Il me reste cet album pour égayer ma solitude, pour me prouver à moi-même que je ne suis pas encore mort.».

Répondez aux question de l’énonciation (2,5 pt)

Qui parle : …………………..                  à qui : ……………………….

Où : ……………………………              De quoi : ……………………..

Est-ce cet énoncé est :

˜ coupé de la situation de l’énonciation

˜ancré dans la situation d’énonciation

Cochez la bonne réponse

9- Transformez au Discours Indirecte (2pt)

Le narrateur dit : « je n’avais aucun point de repère qui me permît d’appeler mon existence»

Le narrateur ………………………

10.   Si vous aviez un enfant, est ce que vous allez l’inscrire à l’école coranique ? dites pourquoi   . (2 pt)

 ……………….…

contrôle s la boite à merveilles pour 1 BAC

Un point pour la propreté de la copie                                         Bonne chance

contrôle la boite à merveilles numéro 2

Professeur ZIANIClasse :      1 B……..Note/20
Nom : …………………..
Prénom : …………………..
Numéro : …………………..
  Le …… novembre 2020 

Texte :

Ces deux jours et demi de repos passèrent très vite. Le vendredi après déjeuner, je me retrouvai à l’école, hurlant les versets coraniques et scandant les mots sur ma planchette à coups de poings.

Une mèche de cheveux ornait le côté droit de ma tête. Elle tournoyait aux quatre vents pendant que j’apprenais frénétiquement ma leçon. Mes doigts me faisaient mal à force de cogner sur ma planchette de bois. Chaque élève se livrait à ce jeu avec passion. Le maître somnolait, sa longue baguette à la main. Le bruit, les coups répétés sur les planchettes m’enivraient. J’avais chaud aux joues. Mes tempes bourdonnaient. Une tache de soleil d’un jaune anémique traînait encore sur le mur d’en face. Le maître se réveilla, distribua quelques coups de baguette et se rendormit. 
La tache de soleil diminuait. Les cris des enfants s’étaient transformés en torrent, en cataracte de rafale. La tache de soleil disparut.
Le maître ouvrit les yeux, bâilla, distingua au milieu de toutes ces voix, celle qui déformait une phrase vénérée, rectifia le mot défectueux et chercha une position confortable pour reprendre son somme. Mais il remarqua que le soleil avait disparu. Il se frotta les yeux, son visage s’éclaira et la baguette nous fit signe de nous rapprocher. Le bruit cessa brusquement. Installés tous contre l’estrade du Fqih, nous chantâmes la première sourate du Coran. Les plus petits comme les plus grands la connaissaient. Nous ne quittions jamais l’école le soir sans la chanter. Le vendredi nous la faisions suivre de quelques vers de Bnou Achir consacrés au rituel des ablutions et d’une ou deux prières pour implorer la miséricorde de Dieu en faveur de nos parents et de nos maîtres morts et vivants. 

Nous étions heureux quand commençaient ces litanies. Elles signifiaient la fin de nos souffrances, le retour à la maison, la course dans les ruelles humides. Enfin, le maître nous libéra un par un. Avant de partir nous nous dirigions vers l’estrade pour le saluer une dernière fois et lui baiser la main.

Chacun prit ses babouches de dessus une étagère placée à l’entrée de la salle d’école et s’en alla. 

Il faisait déjà sombre quand j’arrivai à la maison.

1.       Complétez le tableau suivant : (3pt)

Titre de l’œuvreGenreDate d’écriture de cette œuvre
 
AuteurDate du décèsTitre d’une autre œuvre
   

2.      Situez le passage par rapport aux événements précédents. (1.5 pt)

………………. ……………….

3.      Pourquoi le narrateur a-t-il eu droit à deux jours de repos ? (2 pt)

………………. …………

4.  Que faisaient les élèves au M’sid ? justifiez du texte. (2 pt)

…………………………………….

5.      A quel moment de la journée les enfants se sont-ils calmés ? (2 pt)

……………….……

6.      Relevez trois termes se rapportant au champ lexical du bruit. (1,5 pt)

 ……………….……….………….…….……………….……………….……………

7.      Complétez le tableau suivant : (2 pt)

PhrasesverbesInfinitifPersonneValeur
Il se frotta les yeux    
Nous ne quittions jamais l’école le soir sans la chanter    

8. « Le vendredi après déjeuner, je me retrouvai à l’école, hurlant les versets coraniques et scandant les mots sur ma planchette à coups de poings ».

Advertisement

Répondez aux question de l’énonciation (2,5 pt)

Qui parle : …………………..                  à qui : ……………………….

Où : ……………………………              Quand : ……………………

Est-ce cet énoncé est :

˜ coupé de la situation de l’énonciation             ˜ ancré dans la situation d’énonciation

Cochez la bonne réponse

9- Transformez au Discours Indirecte (1.5pt)

Le narrateur dit : «  Nous étions heureux quand notre fqih sortit »

Le narrateur  ……………………………………………………………………………….

6.   Si vous aviez un enfant , est ce que vous allez l’inscrire à l’école coranique ? dites pourquoi   . (2 pt)

Un point pour la propreté de la copie                                         Bonne chance

contrôle la boite à merveilles numéro 3

Professeur ZIANIClasse :      1 B ……..Note/20
Nom : …………………..
Prénom : …………………..
Numéro : …………………..
  Le …… novembre 2020 

Texte :

Nous mangeâmes copieusement. La table débarrassée, ma mère nous servit du thé à la menthe et parla des menus1 événements de la journée. Mon père sirotait son thé et répondait rarement. La lumière baissa une seconde, ma mère moucha la bougie avec une paire de ciseaux. Elle en profita pour déclarer que les bougies devenaient de moindre qualité, qu’il en fallait une tous les trois jours et que la pièce paraissait lugubre2 avec toutes ces ombres qui s’amassaient dans les angles. – Tous les gens « bien» s’éclairent au pétrole, dit-elle pour conclure. Ces propos laissaient mon père dans une indifférence totale. Mes yeux brillaient de curiosité. J’attendais son verdict. J’admirais intérieurement l’habileté3 de ma mère. Je fus déçu. Sans commentaire, mon père se prépara pour dormir. Je gagnai mon lit. Je rêvai cette nuit d’une belle flamme blanche que je réussis à tenir prisonnière dans mon cabochon4 de verre taillé en diamant. Le lendemain, à mon retour du Msid pour le déjeuner, je sautai de joie et de surprise lorsque je découvris, accrochée au mur de notre chambre, bien au centre, une lampe à pétrole identique à celle de notre voisine. Le matin, Driss le teigneux, en venant chercher le couffin pour les provisions, l’avait tendue à ma mère. Il avait fait emplette5 en outre d’une bouteille de pétrole et d’un entonnoir6. La Chouafa qu’on appelait « tante Kanza » monta admirer notre nouvelle acquisition, nous souhaita toutes sortes de prospérités7. Ma mère rayonnait de bonheur. Elle devait trouver la vie digne d’être vécue et le monde peuplé d’êtres d’une infinie bonté.   1- Menu : ici, sans grande importance. 2- Lugubre : triste et inquiétant. 3- Habileté : qualité d’une personne intelligente. 4-Cabochon : pierre fine ou précieuse 5- Faire emplette : acheter 6- Entonnoir : petit instrument qui sert à verser un liquide dans un récipient à ouverture étroite. 7- Prospérités : ici, moments heureux.

1) a- Indiquez le nom de l’auteur de l’œuvre dont on a extrait ce texte. (1 pt)

 L’auteur est …………………..

b- Indiquez le nom du narrateur. (1 pt)

 Le narrateur est  ………………………..

c- Cette œuvre est-elle un roman à thèse, un roman autobiographique ou bien un roman d’aventures ? (1 pt)

 Cette œuvre est un ……………………………..

d- Relevez dans le texte un indice montrant que c’est une œuvre de littérature maghrébine d’expression française. (3 pt)

…………………………………………

2) En parlant des gens « bien », Lalla Zoubida pensait-elle à Fatma Bziouya, à Rahma ou à Kanza la voyante ? (1pt)

-Lalla Zoubida pensait à ……………………………

3) complétez ce qui suit : (1 pt x 2)

Les arguments employés par la mère pour montrer les défauts des bougies :

– Les bougies ne sont pas économiques.                        

………………………………………

– On se sent mal à l’aise dans une chambre éclairée aux bougies.         

……………………………………

4) Dites si l’affirmation suivante est vraie ou fausse : (       1 pt x 2)

 VraieFausse
« Après avoir écouté sa femme, le père semblait intéressé par sa proposition. »  
Justifiez votre réponse par une phrase relevée dans le 2ème paragraphe.  

5) Le narrateur porte-t-il un jugement valorisant ou dévalorisant sur la façon dont sa mère a abordé le sujet de l’achat de la lampe ?

 □valorisant                                    □dévalorisant             (1 pt)

-Justification du texte (1 pt): ……………………………………………………..

6) Quels sont les deux sentiments que le narrateur a éprouvés en découvrant la lampe accrochée au mur de la chambre ? (1 pt)

-Les deux sentiments : □ la joie et la surprise.    □ la peur et la solitude

7) complète le tableau suivant : (0,5x 8 pt)

 Le verbe conjuguéSon infinitifTemps verbalValeur
je sautai de joie      
Mon père sirotait son thé      

8) D’après vous, le père a-t-il bien fait de satisfaire le désir de sa femme en achetant la lampe à pétrole ? Justifiez votre réponse par un argument personnel. (2 pt)

 Bonne chance

contrôle la boite à merveilles numéro 4

Professeur ZIANIClasse :      2BL ……..Note
Nom : …………………..
Prénom : …………………..
Numéro : …………………..
  Evaluation diagnostique 

Texte :

J’avais peut-être six ans. Ma mémoire était une cire fraîche et les moindres événements s’y gravaient en images ineffaçables. Il me reste cet album pour égayer ma solitude, pour me prouver à moi-même que je ne suis pas encore mort.   A six ans j’étais seul, peut-être malheureux, mais je n’avais aucun point de repère qui me permît d’appeler mon existence : solitude ou malheur.    Je n’étais ni heureux, ni malheureux. J’étais un enfant seul. Cela, je le savais. Point farouche de nature, j’ébauchai de timides amitiés avec les bam­bins de l’école coranique, mais leur durée fut brève. Nous habitions des univers différents. J’avais un penchant pour le rêve. Le monde me paraissait un domaine fabuleux, une féerie grandiose où les sorcières entretenaient un commerce familier avec des puissances invisibles. Je désirais que l’Invisible m’admît à participer à ses mystères. Mes petits camarades de l’école se contentaient du visible, surtout quand ce visible se concrétisait en sucreries d’un bleu céleste ou d’un rose de soleil couchant. Ils aimaient grignoter, sucer, mordre à pleines dents. Ils aimaient aussi jouer à la bataille, se prendre à la gorge avec des airs d’assassins, crier pour imiter la voix de leur père, s’insulter pour imiter les voisins, commander pour imiter le maître d’école.  Moi, je ne voulais rien imiter, je voulais connaître.  

1.       Complétez le tableau suivant : (3pt)

contrôle s la boite à merveilles pour 1 BAC

Titre de l’œuvreGenreDate d’écriture de cette œuvre
 
AuteurDate du décèsTitre d’une autre œuvre
   

2.      Situez le passage par rapport aux événements précédents. (2 pt)

………………. ………………. ……

3.     A l’aide de quelle image le narrateur décrit-il sa mémoire ? (1pt)

………………. ………………. …………

4.  Qu’aimaient les élèves au M’sid ? justifiez du texte. (1 pt)

………………………

5.  Entoure  les mots qui n’appartiennent pas au champ lexical de la solitude ? (2pt)


Solitaire – Seul – Solidarité – Solitude –Solidité –Solide – Seulement – Unique – Isolé

6.      Relevez quatre  termes se rapportant au champ lexical des sentiments. (2 pt)

 ……………….……….………….……………….          ….……………….……………….……….

7.      Complétez le tableau suivant : (2 pt)

PhrasesverbesInfinitifPersonneValeur
Mes petits camarades de l’école se contentaient du visible    
j’ébauchai de timides amitiés avec les bambins de l’école coranique    

8. « J’avais peut-être six ans. Ma mémoire était une cire fraîche et les moindres événements s’y gravaient en images ineffaçables. Il me reste cet album pour égayer ma solitude, pour me prouver à moi-même que je ne suis pas encore mort.».

Répondez aux question de l’énonciation (2,5 pt)

Qui parle : …………………..                  à qui : ……………………….

Où : ……………………………              De quoi : ……………………..

Est-ce cet énoncé est :

˜ coupé de la situation de l’énonciation

˜ancré dans la situation d’énonciation

Cochez la bonne réponse

9- Transformez au Discours Indirecte (1.5pt)

Le narrateur dit : « je n’avais aucun point de repère qui me permît d’appeler mon existence»

Le narrateur  ……………………………………………………………………………………….

6.   Si vous aviez un enfant , est ce que vous allez l’inscrire à l’école coranique ? dites pourquoi   . (2 pt)

Production écrite :

Sujet :   

Nombreux sont les patients qui croient que la médecine traditionnelle est plus efficace que la médecine moderne. Partagez-vous cette idée?                          

Un point pour la propreté de la copie                                         Bonne chance

contrôle la boite à merveilles numéro 5

TEXTE :

Le jeudi suivant, Rahma pour remercier Dieu de lui avoir rendu sa fille, organisa un repas pour les pauvres. Toutes les femmes de la maison lui prêtèrent leur concours. Lalla Kanza, la Chouafa, aidée de Fattoum, la plus dévouée et la plus fidèle de ses disciples, lavèrent le rez-de chaussée à grande eau, étendirent par terre des nattes et des tapis usés. Fatma Bziouya, Rahma et ma mère s’agitaient autour des marmites et des couscoussiers. Elles cuisinaient en plein air sur la terrasse, sur des feux de bois. L’une d’elles les ravitaillait en eau, une autre épluchait les légumes et la troisième, armée d’une louche en bois gigantesque, tournait les sauces qui bouillonnaient dans leurs récipients de cuivre.

Zineb et moi, abandonnés à notre fantaisie, nous courions d’une chambre à l’autre, montions en soufflant les escaliers, recevions des nuages de fumée dans les yeux, accompagnés de réprimandes, redescendions nous réfugier sur le palier, ne sachant que faire de notre liberté. Nous attendions, avec impatience, l’heure du déjeuner et l’arrivée des mendiants (…). Bientôt, nous entendîmes dans le couloir d’entrée, un brouhaha scandé de coups de canne et de d’éclats de voix. Driss entra le premier dans le patio (…)

Tout le monde s’assit sur les nattes et sur les tapis usés. Avant que le repas ne leur fût servi, ils entonnèrent un psaume où il était question des félicités qui attendent les croyants au cœur généreux, ceux-là qui nourrissent les affamés, honorent l’hôte de Dieu (…). Hommes, femmes et enfants joignirent les mains, les paumes ouvertes vers le ciel. Ils récitèrent la première sourate du Coran. Je la connaissais bien cette sourate et je la récitai avec ferveur : Louange à Dieu Maître des mondes.

I.  Étude de texte : (10 points).

Lisez attentivement le texte puis répondez aux questions suivantes :

1)   De quelle œuvre ce texte est-il extrait ? (0,5 point)

2)  Quel en est l’auteur ? (0,5 point)

3)  Quel est le genre de cette œuvre ? (0,5 point)

4)  Pourquoi Rahma organise-t-elle un repas pour les pauvres ? (0,5 point)

5)  Relevez :

a)  Deux mots appartenant au champ lexical de la cuisine (0,25 point x 2)

b)  Deux mots appartenant au champ lexical de la religion (0,5 point x 2)

6)  Dans la phrase suivante : « …un flot de mendiants hommes et femmes se déversa dans la cour. ».

a)  Identifiez la figure de style. (0,5 point)

b)  Dites quel en est son effet dans la description. (0,5 point)

7)  Relisez les deux premiers paragraphes, ensuite, citez deux actions que font :

-Les femmes : …………………….. (0,25 x 2)

-Les enfants : …………………. (0,25 x 2)

-Les mendiants : ……………. (0,25 x 2)

8) « Ensuite, un flot de mendiants hommes et femmes se déversa dans la cour. Le premier vieillard exerçait sur cette foule en loques une véritable royauté. Tous lui obéissaient……. »

a)  Que remplacent les mots soulignés ? (0,25 point x 2)

b)  Complétez cette phrase. (0,5 point)

9)  Donnez un titre convenable au texte. (1 point)

10)       Souvent, dans notre société, les enfants sont négligés lors des cérémonies (fêtes).

-Qu’en pensez-vous ? Exprimez votre point de vue en deux ou trois phrases. (2 points)

II.            Production écrite : (10 points)

Comme Rahma, beaucoup de gens organisaient souvent des cérémonies (fêtes avec repas). Par contre, d’autres considèrent que ce genre de célébration n’est qu’une perte de temps et d’argent.

Exprimez votre point de vue personnel dans un texte argumentatif.

 Corrigé examen régional : Académie d’Oujda, session de juin 2014

I.            Étude de texte : (10 points).

1)   La boîte à merveilles

2) Ahmed Sefrioui

3)  Un roman autobiographique

4)  Pour remercier Dieu de lui avoir rendu sa fille Zineb.

5)  Relevez :

a)  Repas / marmites / couscoussiers / cuisinaient / épluchait / légumes / sauces / récipients …

b)  Psaume / sourate / Coran / croyants / louanges / Dieu …

6) 

 a)  Une métaphore

b)Mettre l’accent sur le grand nombre des mendiants qui sont comparés à une vague qui se déverse dans la cour de la maison.

7)

-Les femmes : Laver le rez-de chaussée, étendre des nattes, cuisiner en plein air, éplucher les légumes, …

-Les enfants : Courir d’une chambre à l’autre, monter et descendre les escaliers, …

-Les mendiants : Entonner un psaume, réciter la première sourate du Coran, …

8)

 a) 

-Tous : les mendiants.

-Lui : le vieillard.

b)   -Tous lui obéissaient sans broncher / Tous lui obéissaient sans poser de questions / Tous lui obéissaient au doigt et à l’œil / Tous lui obéissaient sans discussion / Tous lui obéissaient car il était le plus âgé …

9-Le repas pour les pauvres / Le repas pour les mendiants aveugles / La fête pour le retour de Zineb / Les retrouvailles de Zineb / Le bonheur de Rahma …

10)   -Exemple : Je pense que les parents commettent une grave erreur en emmenant les enfants avec eux au lieu de les laisser à la maison avec un membre de la famille, surtout lorsque la fête est organisée la nuit.

contrôle la boite à merveilles

pour bien se préparer à l’examen d’aptitude professionnelle français qualifiant: la didactique

Les résultats de l’examen professionnel 2020 sont ici sur la liste des candidats retenus

examen professionnel 2012 pratique de classe

qualifiant 2017 : didactique du FLE examen professionnel

français : cadre de référence de l’examen régional 2020

contrôle s la boite à merveilles pour 1 BAC

Author: Prof.Ziani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *