plusieurs contrôle s de Candide pour 2 BAC par chapitre s

contrôle de Candide 1 chapitre 3

TEXTE

Le lendemain, en se promenant, il rencontra un gueux tout couvert de pustules, les yeux morts, le bout du nez rongé, la bouche de travers, les dents noires, et parlant de la gorge, tourmenté d’une toux violente et crachant une dent à chaque effort.

Candide, plus ému encore de compassion que d’horreur, donna à cet épouvantable gueux les deux florins qu’il avait reçus de son honnête anabaptiste Jacques. Le fantôme le regarda fixement, versa des larmes, et sauta à son cou. Candide, effrayé, recule. « Hélas ! dit le misérable à l’autre misérable, ne reconnaissez-vous plus votre cher Pangloss ? Qu’entends-je ? Vous, mon cher maître ! vous, dans cet état horrible !

Quel malheur vous est-il donc arrivé ? Pourquoi n’êtes-vous plus dans le plus beau des châteaux ? Qu’est devenue Mile Cunégonde, la perle des filles, le chef-d’œuvre de la nature ? Je n’en peux plus », dit Pangloss. Aussitôt Candide le mena dans l’étable de l’anabaptiste, où il lui fit manger un peu de pain ; et quand Pangloss fut refait : « Eh bien ! lui dit—il, Cunégonde ? – Elle est morte », reprit l’autre. Candide s’évanouit à ce mot ; son ami rappela ses sens avec un peu de mauvais vinaigre qui se trouva par hasard dans l’étable. Candide rouvre les yeux. « Cunégonde est morte ! Ah ! meilleur des mondes, où êtes-vous ? Mais de quelle maladie est-elle morte ? Ne serait—ce point de m’avoir vu chassé du beau château de monsieur son père à grands coups de pied ? – Non, dit Pangloss.

ETUDE DE TEXTE : (10 points)

Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes. 1)

Complétez le tableau ci-dessous. (0,25pt x4)

TitreGenre littéraireDate de parutionAuteur
    

 2) Pour situer le texte, répondez aux questions suivantes:

a) Dans quel pays européen se trouvait Candide? …. (0,5pt)

b) Qui avait aidé Candide dans ce pays ? 

………………………. (0,5pt)

3) a) Quel est le personnage décrit au début du texte ?  

………………………. (0,5pt)

b) Relevez deux indices qui montrent qu’il est décrit de façon dévalorisante. 

……………………….  (0,25pt x2)

4) a) Quel sentiment Candide a-t-il éprouvé à la vue de cet homme ? :  

………………………. (0,5 pt)

b) Pourquoi Candide a-t-il reculé effrayé, malgré l’attitude rassurante de l’homme ?  

………………………. (0,5pt)

5) Les phrases interrogatives et exclamatives de Candide au cours de son échange avec Pangloss expriment :

  1. La curiosité et la joie.
  2. L’incompréhension et la surprise.
  3. L’indifférence et la colère.

Recopiez la bonne réponse ……………………….  (1pt)

6) Quelle mauvaise nouvelle a-t-il apprise à propos de Cunégonde ? 

……………………….  (1pt)

7) « Le fantôme le regarda fixement » La figure de style employée dans cette phrase est :

 – Une comparaison.

– Une métaphore.

-Une antiphrase.

Recopiez la bonne réponse ………………………. (1pt)

8) Relevez, dans le texte, deux mots appartenant au champ lexical de la peur.

……………………….    (0,5pt x2)

9) Pour Candide, Cunégonde serait morte parce qu’ils s’étaient séparés.

Qu’en pensez-vous ?

Justifiez votre réponse.

………………………. (1pt)

10) Que feriez-vous si vous rencontriez un ancien ami dans un mauvais état, le saluer ou l’ignorer ?

Justifiez votre choix. ……………………….  (1pt)

Il- PRODUCTION ECRITE: (10points)

Sujet :

 « Il vaudrait mieux avoir un ennemi sage et intelligent qu’un ami naïf et ignorant » dit-on.

Partagez-vous cette affirmation?

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous développez votre opinion, à l’aide d’arguments pertinents et d’exemples précis.

ELEMENTS DE REPONSE (à titre indicatif) ET BAREME DE NOTATION L Etude de texte : (10 points) 

1- Complétez le tableau suivant :

0,25 pt x4

TitreGenre littéraireDate de parutionAuteur
Candide / Candide ou l’optimismeConte philosophique1759Voltaire

2- a) La Hollande.

b) Jacques/ Jacques l’anabaptiste

3- a) Pangloss (Un gueux).

b) Un gueux- un misérable- couvert de pustules, les dents noires, la bouche de travers,

4- a)… ému- effrayé- compassion- horreur,…

b)… parce qu’il n’a pas reconnu que l’homme était Pangloss.

5- L’incompréhension et la surprise.

6- La mauvaise nouvelle : la mort de Cunégonde.

7- Une métaphore.

8- Epouvantable/ horreur/ effrayé/ fantôme/ horrible/….

9 – Accepter toute réponse convenablement justifiée

10 – Accepter toute réponse convenablement justifiée Production écrite (10 points) 

contrôle de Candide 2 chapitre 29

TEXTE

Les premiers objets qui se présentèrent furent Cunégonde et la vieille, qui étendaient des serviettes sur des ficelles pour les faire sécher.

Le baron pâlit à cette vue. Le tendre amant Candide, en voyant sa belle Cunégonde rembrunie, les yeux éraillés, la gorge sèche, les joues ridées, les bras rouges et écaillés, recula trois pas, saisi d’horreur, et avança ensuite par bon procédé. Elle embrassa Candide et son frère ; on embrassa la vieille : Candide les racheta toutes deux.

Il y avait une petite métairie dans le voisinage ; la vieille proposa à Candide de s’en accommoder, en attendant que toute la troupe eût une meilleure destinée. Cunégonde ne savait pas qu’elle était enlaidie, personne ne l’en avait avertie : elle fit souvenir Candide de ses promesses avec un ton si absolu que le bon Candide n’osa pas la refuser. Il signifia donc au baron qu’il allait se marier avec sa sœur. « Je ne souffrirai jamais, dit le baron, une telle bassesse de sa part, et une telle insolence de la vôtre ; cette infamie ne me sera jamais reprochée : les enfants de ma sœur ne pourraient entrer dans les chapitres d’Allemagne. Non, jamais ma sœur n’épousera qu’un baron de l’Empire. » Cunégonde se jeta à ses pieds, et les baigna de larmes ; il fut inflexible.

ETUDE DE TEXTE : (10 points)

Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes.

1- Répondez aux questions ci-dessous.

a) Qui est l’auteur de cette œuvre ?………………………….. (0,25 pt)

b) A quel siècle a-t-il vécu ?  …………………………………  (0,25 pt)

c) A quel genre littéraire appartient l’œuvre dont le texte est tiré ?   ………….  (0,25 pt)

d) Citez une autre œuvre du même auteur ?    ……………………………….     (0,25 pt)

2- Pour situer ce texte, répondez par « vrai » ou par « faux » :

a) Pangloss est le père de Candide …………     ………….. ………. ……………(0,5 pt)

b) Vers la fin de l’histoire Candide ne croit plus aux idées de Pangloss ……    .(0,5 pt)

3- Candide a trouvé que Cunégonde n’était plus belle.

a) Relevez, dans le texte, deux indices qui le montrent……………………   .  ……………..  …  (0,25 pt x2)

b) Quelle a été la réaction de Candide ? …     ………… …… ……     …………..   ……….. ….. …… …   …..   (0,5pt)

4- a) Çunégonde rappelait à Candide la promesse qu’il lui avait faite. Laquelle ?   ……   . ….. …… ………………. ….. …………     ………… (0,5 pt)

b) Candide a accepté de l’épouser par : – Amour – Intérêt – Fidélité à sa promesse. Recopiez la bonne réponse …   ….. …….. ……… ……. …..   (0,5 pt)

5- Le frère de Cunégonde a-t-il accepté ce mariage ? …   …   ………   …  .  (0,5 pt)

Justifiez votre réponse à partir du texte. (0,5 pt)

……………………………

6- Relevez, dans le texte, deux termes appartenant au champ lexical de l’amour. (0,5ptx2) …   …… …… … ….. …. …… …………   …. ……. …………. …… ………… ……….. ……..

7- « les yeux éraillés, la gorge sèche, les joues ridées, les bras rouges et écaillés! » La figure de style employée dans cet énoncé est :

– Une énumération.

— Une hyperbole

– Une comparaison

Recopiez la bonne réponse   …   ……,.. ….. …. ………….. (1pt)

8- Quel rapport logique exprime « si… que » dans la phrase suivante ?

« Avec un ton si absolu que le bon Candide n’osa pas la refuser ». (1pt)

…………………………………………………

9- A votre avis, Candide devrait-il tenir à sa promesse et se marier avec Cunégonde?

Justifiez votre réponse : (0,5 pt x 2)   ……… 

10- Selon vous, Est-ce que la beauté physique est un critère décisif pour se marier ?

Justifiez votre réponse : (0,5 pt x 2) . .     

II- PRODUCTION ECRITE : (10 points) 

Sujet Pour certains, le mariage des enfants est une responsabilité des parents. Alors que d’autres estiment que le choix du mari ou de la mariée revient essentiellement aux personnes concernées (les enfants). Qu’en pensez-vous ?

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous développez votre point de vue en l’appuyant par des arguments pertinents et des exemples précis.

ELEMENTS DE REPONSE (à titre indicatif) ET BAREME DE NOTATION

ETUDE DE TEXTE : (10 points)

1- Répondez aux questions suivantes :

a) Voltaire

b) 18ème siècle / Le siècle des Lumières

c) Conte philosophique

d) Zadig ou ma destinée, L’Ingénu, …

2) a) Faux

b) Vrai (0,5 pt x2)

3) a) Enlaidie/ rembrunie/ les yeux éraillés /…. (0,25 pt x2)

b) Il recula trois pas et avança ensuite par bon procédé (0,5 pt)

4) a) La promesse du mariage (0,5 pt)

b) La fidélité à sa promesse (engagement) (0,5 pt)

5) Non (0,5 pt) – « Je ne souffrirai jamais, dit le baron, une telle bassesse… … empire » (0,5 pt) (Acceptez toute réponse valable)

6- Amant / sa belle / embrassa

7- Une énumération

8- La conséquence

9 – Accepter toute réponse convenablement justifiée

10 – Accepter toute réponse convenablement justifiée

contrôle de Candide 3 chapitre 29

TEXTE

Les premiers objets qui se présentèrent furent Cunégonde et la vieille, qui étendaient des serviettes sur des ficelles pour les faire sécher.

Le baron pâlit à cette vue. Le tendre amant Candide, en voyant sa belle Cunégonde rembrunie, les yeux éraillés, la gorge sèche, les joues ridées, les bras rouges et écaillés, recula trois pas, saisi d’horreur, et avança ensuite par bon procédé. Elle embrassa Candide et son frère ; on embrassa la vieille : Candide les racheta toutes deux.

Il y avait une petite métairie dans le voisinage ; la vieille proposa à Candide de s’en accommoder, en attendant que toute la troupe eût une meilleure destinée. Cunégonde ne savait pas qu’elle était enlaidie, personne ne l’en avait avertie : elle fit souvenir Candide de ses promesses avec un ton si absolu que le bon Candide n’osa pas la refuser. Il signifia donc au baron qu’il allait se marier avec sa sœur. « Je ne souffrirai jamais, dit le baron, une telle bassesse de sa part, et une telle insolence de la vôtre ; cette infamie ne me sera jamais reprochée : les enfants de ma sœur ne pourraient entrer dans les chapitres d’Allemagne. Non, jamais ma sœur n’épousera qu’un baron de l’Empire. » Cunégonde se jeta à ses pieds, et les baigna de larmes ; il fut inflexible.

ETUDE DE TEXTE : (10 points)

Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes.

1- Répondez aux questions ci-dessous.

a) Qui est l’auteur de cette œuvre ?………………………….. (0,25 pt)

b) A quel siècle a-t-il vécu ?  …………………………………  (0,25 pt)

c) A quel genre littéraire appartient l’œuvre dont le texte est tiré ?   ………….  (0,25 pt)

d) Citez une autre œuvre du même auteur ?    ……………………………….     (0,25 pt)

2- Pour situer ce texte, répondez par « vrai » ou par « faux » :

a) Pangloss est le père de Candide …………     ………….. ………. ……………(0,5 pt)

b) Vers la fin de l’histoire Candide ne croit plus aux idées de Pangloss ……    .(0,5 pt)

3- Candide a trouvé que Cunégonde n’était plus belle.

a) Relevez, dans le texte, deux indices qui le montrent……………………   .  ……………..  …  (0,25 pt x2)

b) Quelle a été la réaction de Candide ? …     ………… …… ……     …………..   ……….. ….. …… …   …..   (0,5pt)

4- a) Çunégonde rappelait à Candide la promesse qu’il lui avait faite. Laquelle ?   ……   . ….. …… ………………. ….. …………     ………… (0,5 pt)

b) Candide a accepté de l’épouser par : – Amour – Intérêt – Fidélité à sa promesse. Recopiez la bonne réponse …   ….. …….. ……… ……. …..   (0,5 pt)

5- Le frère de Cunégonde a-t-il accepté ce mariage ? …   …   ………   …  .  (0,5 pt)

Justifiez votre réponse à partir du texte. (0,5 pt)

……………………………

6- Relevez, dans le texte, deux termes appartenant au champ lexical de l’amour. (0,5ptx2) …   …… …… … ….. …. …… …………   …. ……. …………. …… ………… ……….. ……..

7- « les yeux éraillés, la gorge sèche, les joues ridées, les bras rouges et écaillés! » La figure de style employée dans cet énoncé est :

– Une énumération.

— Une hyperbole

– Une comparaison

Recopiez la bonne réponse   …   ……,.. ….. …. ………….. (1pt)

8- Quel rapport logique exprime « si… que » dans la phrase suivante ?

« Avec un ton si absolu que le bon Candide n’osa pas la refuser ». (1pt)

…………………………………………………

9- A votre avis, Candide devrait-il tenir à sa promesse et se marier avec Cunégonde?

Justifiez votre réponse : (0,5 pt x 2)   ……… 

10- Selon vous, Est-ce que la beauté physique est un critère décisif pour se marier ?

Justifiez votre réponse : (0,5 pt x 2) . .     

II- PRODUCTION ECRITE : (10 points) 

Sujet Pour certains, le mariage des enfants est une responsabilité des parents. Alors que d’autres estiment que le choix du mari ou de la mariée revient essentiellement aux personnes concernées (les enfants). Qu’en pensez-vous ?

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous développez votre point de vue en l’appuyant par des arguments pertinents et des exemples précis.

ELEMENTS DE REPONSE (à titre indicatif) ET BAREME DE NOTATION

ETUDE DE TEXTE : (10 points)

1- Répondez aux questions suivantes :

a) Voltaire

b) 18ème siècle / Le siècle des Lumières

c) Conte philosophique

d) Zadig ou ma destinée, L’Ingénu, …

2) a) Faux

b) Vrai (0,5 pt x2)

3) a) Enlaidie/ rembrunie/ les yeux éraillés /…. (0,25 pt x2)

b) Il recula trois pas et avança ensuite par bon procédé (0,5 pt)

4) a) La promesse du mariage (0,5 pt)

b) La fidélité à sa promesse (engagement) (0,5 pt)

5) Non (0,5 pt) – « Je ne souffrirai jamais, dit le baron, une telle bassesse… … empire » (0,5 pt) (Acceptez toute réponse valable)

6- Amant / sa belle / embrassa

7- Une énumération

8- La conséquence

9 – Accepter toute réponse convenablement justifiée

10 – Accepter toute réponse convenablement justifiée

contrôle de Candide 4 chapitre 30

TEXTE

profziani.com

« -Je sais aussi, dit Candide, qu’il faut cultiver notre jardin. Vous avez raison, dit Pangloss ; car quand l’homme fut mis dans le jardin d’Éden, il y fut mis pour qu’il travaillât : ce qui prouve que l’homme n’est pas né pour le repos. -Travaillons sans raisonner, dit Martin c’est le seul moyen de rendre la vie supportable. »

Toute la petite société entra dans ce louable dessein ; chacun se mit à exercer ses talents. La petite terre rapporta beaucoup. Cunégonde était, à la vérité, bien laide ; mais elle devint une excellente pâtissière ; Paquette broda ; la vieille eut soin du linge. Il n’y eut pas jusqu’à frère Giroflée qui ne rendît service ; il fut un très bon menuisier, et même devint honnête homme ; et Pangloss disait quelquefois à Candide « Tous les événements sont enchaînés dans le meilleur des mondes possibles ;

car enfin si vous n’aviez pas été chassé d’un beau château à grands coups de pied dans le derrière pour l’amour de Mlle Cunégonde, si vous n’aviez mas été mis à l’Inquisition, si vous n’aviez pas couru l’Amérique à pieds ,pas n’aviez as donné lm bon coup d’épée au baron, si vous n’aviez perdu tous vos moutons du bon t a s d’Eldorado, vous ne mangeriez pas ici des cédrats confits et des pistaches. -Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin. »

• lisez attentivement le texte et répondez aux

  1. Complétez le tableau ci-dessous.
TitreGenre littéraire de l’œuvreDate de parutionAuteur
    

2) Pour situer le texte, répondez aux questions suivantes :

a) Dans quel pays de l’Orient se trouvent les personnages du texte ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………

b) Ce texte se situe-t-il au début, au milieu, ou à la fin de l’œuvre ? (0,5pt)

……………………………………………………………………………………………………………………………………

3) Selon Martin, qu’est-ce qui permet à l’homme de mener sa vie facilement ? (1pt) (0,25pt x4)

……………………………………………………………………………………………………………………………………

4) Complétez le tableau suivant à partir du texte:

PersonnageActivité/ métier
Cunégonde  
 Broda
Frère Giroflée 
 s’occupe du linge

..

5) « Toute la petite société entra dans ce louable dessein »

L’expression soulignée désigne.

– toute la société française dé l’époque.

– les personnages réunis dans la ferme.

– la petite parcelle de terre où ces personnages travaillaient.

Recopiez la bonne réponse (1pt)

6) Délimitez le début et la fin du passage qui résument toutes les aventures vécues par Candide. Début du passage : ………………………….……………………(0,5 pt)

Fin du passage : ………………………………..………………… (0,5 pt)

7) Pourquoi Candide répète-t-il l’énoncé « il faut cultiver notre jardin » deux fois (au début et à la fin du texte) ?

8) Quelle est la figure de style contenue dans le passage souligné dans le texte ?  

– Une comparaison.

— Une métaphore.:

—Une anaphore.

Recopiez la bonne réponse …………………………………………………….. (1pt)

9) A votre avis, lequel est le plus utile à la société : le travail intellectuel ou le travail manuel ?

 Justifiez votre opinion.  (1pt)

10) « L’Homme n’est pas né pour se reposer. »

Approuvez-vous cette idée ? Justifiez votre opinion. (1pt) ………………………….

II- PRODUCTION ECRITE: (10points)

Sujet :

Les jeunes d’aujourd’hui ne s’intéressent plus aux métiers de l’artisanat (tisserands, potiers, menuisiers, forgerons, …) Est-ce vrai?

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous développez votre opinion, à l’aide d’arguments pertinents et d’exemples précis.

ELEMENTS DE REPONSE (à titre indicatif) ET BAREME DE NOTATION I.

Etude de texte : (10 points) 

1- Complétez le tableau suivant :

TitreGenre littéraireDate de parutionAuteur
Candide / Candide ou l’optimismeConte philosophique1759Voltaire  

2- a) En Turquie.

3- Le travail.

 4- Pâtissière- Paquette- menuisier- la vieille

5- Les personnages réunis dans la ferme

6- De « car enfin, si vous n’aviez pas été chassé.. » à « … et des pistaches.

7- Pour mettre en valeur le travail.

8- Une anaphore.

9 – Accepter toute réponse convenablement justifiée

10 – Accepter toute réponse convenablement justifiée II- Production écrite (10 points) 

contrôle de Candide 5 chapitre 18

TEXTE

En attendant, on leur fit voir la ville, les édifices publics élevés jusqu’aux nues, les marchés ornés de mille colonnes, les fontaines d’eau pure, les fontaines d’eau roser, celles de liqueurs de canne de sucre, qui coulaient continuellement dans de grandes places, pavées d’une espèce de pierreries qui répandaient une odeur semblable à celle du gérofle2 et de la cannelle. Candide demanda à voir la cour de justice, le parlement ; on lui dit qu’il n’y en avait point, et qu’on ne plaidait jamais. Il s’informa s’il y avait des prisons, et on lui dit que non. Ce qui le surprit davantage, et qui lui fit le plus de plaisir, ce fut le palais des sciences, dans lequel il vit une galerie de deux mille pas, toute pleine d’instruments de mathématique et de physique. Après avoir parcouru, toute l’après—dînée, à peu près la millième partie de la ville, on les ramena chez le roi. Candide se mit à table entre Sa Majesté, son valet Cacambo et plusieurs dames. Jamais on ne fit meilleure chère, et jamais on n’eut plus d’esprit à souper qu’en eut Sa Majesté. Cacambo expliquait les bons mots du roi à Candide, et quoique traduits, ils Paraissaient toujours des bons mots. De tout ce qui étonnait Candide, ce n’était pas ce qui l’étonna le moins. Ils passèrent un mois dans cet hospice. Candide ne cessait de dire à Cacambo «Il est vrai, mon ami, encore une fois, que le château où je suis né ne vaut pas le pays où nous sommes ; mais enfin Mlle Cunégonde n’y est pas, et vous avez sans doute quelque maîtresse en Europe.

————————————–

1-Eau de rose

2- Gérofle : clou de girofle

ETUDE DE TEXTE : (10 points)

Lisez le texte et répondez aux Questions suivantes:

  1. Complétez le tableau ci-dessous. (0,25pts x4)
TitreGenre littéraire de l’œuvreAuteurSiècle  
    

2) Pour situer le texte, répondez aux questions suivantes :

a) Dans quel beau pays se trouvaient Candide et son ami Cacambo ?   (0,5pt)

b) Quel était le personnage important qui les avait accueillis ?   (0,5pt)

3) a) Dans le texte, la description de la ville est-elle valorisante ou dévalorisante ?   (0,5pt)

b) Justifiez votre réponse par deux indices du texte.  (0,25 pt x2)

4) a) Citez deux lieux que Candide aurait voulu visiter.   (0,25 pt x2)

b) Quel lieu l’avait-t-il surpris le plus dans la ville ?    (0,5pt)

5) Comment Candide a-t-il trouvé son dîner avec le roi ?   (1pt)

« …une odeur semblable à celle du gérofle et de la cannelle. »

La figure de style employée dans cette phrase est :

 – Une antithèse

– Une comparaison.

—Une personnification.

Recopiez la bonne réponse …………………………………(1pt)

7) Relevez dans le texte deux mots exprimant la surprise de Candide.  

…………………………(0,5pt)

……………… ..     …. (0,5pt)

8) A qui renvoie le pronom souligné dans la phrase ci-dessous ?

« Après avoir parcouru, toute l’après-dînée, à peu près la millième partie de la ville, on les ramena chez le roi ».   (1pt)

9) Peut-on imaginer un pays où il n’y aurait ni cour de justice, ni parlement, ni prison ?

 Justifiez votre opinion. (1pt)

10) Pourriez-vous vivre heureux loin des personnes qui vous sont chères ?

Justifiez votre point de vue. (1pt).

PRODUCTION ECRITE: (10 points)

Sujet :

On reproche souvent aux jeunes d’être idéalistes, rêveurs et aventuriers.

Qu’en pensez-vous ?

Rédige un texte argumentatif dans lequel vous développez votre opinion, à l’aide d’arguments pertinents et d’exemples précis.

ELEMENTS DE REPONSE (à titre indicatif) ET BAREME DE NOTATION

 Etude de texte : (10 points) 

1- Complétez le tableau suivant :

0.25 x4

TitreGenre littéraire de l’œuvreAuteurSiècle  
Candide/ Candide ou l’optimismeConte philosophiqueVoltaire18ème

2- a) Le Pérou/ l’Eldorado. b) Le roi. (0,5 pt x2)

 3- a) Valorisante. (0,5 pt)

b) Edifices publics élevés/ marchés ornés de mille colonnes/les fontaines d’eau pure…

(Accepter également des mots isolés) (0,25 pt x2)

4- a) Le parlement- la cour de justice- (accepter aussi les prisons) (0,25 pt x2)

b) Le palais des sciences (0,5 pt)

5- Extraordinaire- très agréable (1pt)

6- Une comparaison. (1 pt)

7- Surprit- l’étonna /… (0,5 pt x2)

8- Candide et Cacambo/ Candide et son ami / (0,5 pt x2)

9 – Accepter toute réponse convenablement justifiée (1pt)

10 – Accepter toute réponse convenablement justifiée (1pt)

contrôle de Candide 6 chapitre 7

TEXTE

Candide, toujours étonné de tout ce qu’il avait vu, de tout ce qu’il avait souffert, et encore plus de la charité de la vieille, voulut lui baiser la main. « Ce n’est pas ma main qu’il faut baiser, dit la vieille ; je reviendrai demain. Frottez-vous de pommade, mangez et dormez. »

Candide, malgré tant de malheurs, mangea et dormit. Le lendemain la vieille lui apporte à déjeuner, visite son dos, le frotte elle-même d’une autre pommade ; elle lui apporte ensuite à dîner ; elle revient sur le soir, et apporte à souper. Le surlendemain elle fit encore les mêmes cérémonies. « Qui êtes-vous ? lui disait toujours Candide ; qui vous a inspiré tant de bonté ? quelles grâces puis-je vous rendre ? » La bonne femme ne répondait jamais rien ; elle revint sur le soir et n’apporta point à souper.

« Venez avec moi, dit-elle, et ne dites mot. » Elle le prend sous le bras, et marche avec lui dans la campagne environ un quart de mille : ils arrivent à une maison isolée, entourée de jardins et de canaux. La vieille frappe à une petite porte. On ouvre ; elle mène Candide, par un escalier dérobé, dans un cabinet doré, le laisse sur un canapé de brocart, referme la porte, et s’en va. Candide croyait rêver, et regardait toute sa vie comme un songe funeste, et le moment présent comme un songe agréable.

La vieille reparut bientôt ; elle soutenait avec peine une femme tremblante, d’une taille majestueuse, brillante de pierreries et couverte d’un voile. « Ôtez ce voile », dit la vieille à Candide. Le jeune homme approche ; il lève le voile d’une main timide. Quel moment ! quelle surprise ! il croit voir Mlle Cunégonde ; il la voyait en effet, c’était elle-même. La force lui manque, il ne peut proférer une parole, il tombe à ses pieds. Cunégonde tombe sur le canapé. La vieille les accable d’eaux spiritueuses ; ils reprennent leurs sens, ils se parlent : ce sont d’abord des mots entrecoupés, des demandes et des réponses qui se croisent, des soupirs, des larmes, des cris. La vieille leur recommande de faire moins de bruit, et les laisse en liberté.

Candide ou l’optimisme

I. ETUDE DE TEXTE (10 points) :

Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes :

1. a) Qui est l’auteur du texte ? ………………………….

b) A quel siècle a-t-il vécu ? ………………………………

c) A quel genre littéraire appartient « Candide ou l’optimisme » ? . ………………………..

…………  ………….

d) Citez une autre œuvre du même auteur ? …(0,25 pt x 4)

2. D’après votre lecture de l’œuvre, dîtes si les affirmations suivantes sont « vraies » ou « fausses » :

(0,5 pt x 4)

Affirmationsvraiefausse
a) Pangloss est le père de Candide.  
b) Candide est un personnage naïf  
c) Candide est le frère de Cunégonde  
d) Un tremblement de terre a frappé la ville de Lisbonne.  

..

3. a) Est-ce que Candide reconnaît la veille femme qui prend soin de lui ?

b) Justifiez votre réponse par un énoncé du texte. (0,5 pt x 2)

……………………………………………….

4. Où la vieille femme conduit-elle Candide ?

…………………………………………

5. En voyant Cunégonde, Candide n’arrive à prononcer aucun mot.

 Justifiez cette affirmation par un énoncé du texte. (1 pt)

…………… ……………… …………………………………..

6. Relevez du texte deux mots appartenant au champ lexical de « la richesse ». (0,5 pt x 2) ………………….. …….. …… …………… ………….. ….. …….. ….. …… ………

7. A qui renvoient les deux pronoms soulignés dans le texte ? (0,5 pt x 2)

8. « Candide (…) regardait toute sa vie comme un songe. ».

La figure de style employée dans cet énoncé est :

— une métaphore

— une comparaison .

— une antithèse

Recopiez la bonne réponse………………………………… (1 pt)

9. Candide obéit aveuglément à la vieille. Il fait tout ce qu’elle lui ordonne.

Comment trouvez-vous son attitude ?

 Justifiez votre réponse (environ quatre lignes)…………………………………. (1 pt)

II. PRODUCTION ECRITE (10 points) :

Sujet :

Certains pensent que la bonté et la générosité sont devenues dans la vie d’aujourd’hui des défauts et non pas des qualités.

Partagez-vous cette opinion ?

Développez votre point de vue (trente lignes maximum) en vous appuyant sur des arguments et sur des exemples précis.

ELEMENTS DE REPONSES (à titre indicatif ET BAREME DE NOTATION

I. ETUDE DE TEXTE (10 points) : 

1. a) Voltaire (ou François Marie Arouet) ;

b) Le XVIII° siècle ;

c) Le conte philosophique ;

d) Zadig, Micromégas, l’Ingénu …. (0,25 pt x 4)

2. a) fausse ;

b) vraie ;

c) fausse ;

d) vraie. (0,5 pt x 4)

3. a) Non ;

b) « Qui êtes vous ? lui disait toujours Candide ». (0,5 pt x 2)

4. Elle le conduit dans une maison isolée. (1pt)

5. « Il ne peut proférer une parole » pt)

6. (Un cabinet) doré ; (un canapé de) brocart ; pierreries (0,5 pt x 2)

7. « la » : Mlle Cunégonde ; « lui » : Candide. (0,5 pt x 2)

8. Une comparaison. (1pt)

9. Accepter toute réaction convenablement justifiée. (1pt)

contrôle de Candide 7 chapitre 7

TEXTE

Candide, toujours étonné de tout ce qu’il avait vu, de tout ce qu’il avait souffert, et encore plus de la charité de la vieille, voulut lui baiser la main. « Ce n’est pas ma main qu’il faut baiser, dit la vieille ; je reviendrai demain. Frottez-vous de pommade, mangez et dormez. »

Candide, malgré tant de malheurs, mangea et dormit. Le lendemain la vieille lui apporte à déjeuner, visite son dos, le frotte elle-même d’une autre pommade ; elle lui apporte ensuite à dîner ; elle revient sur le soir, et apporte à souper. Le surlendemain elle fit encore les mêmes cérémonies. « Qui êtes-vous ? lui disait toujours Candide ; qui vous a inspiré tant de bonté ? quelles grâces puis-je vous rendre ? » La bonne femme ne répondait jamais rien ; elle revint sur le soir et n’apporta point à souper. « Venez avec moi, dit-elle, et ne dites mot. »

Elle le prend sous le bras, et marche avec lui dans la campagne environ un quart de mille : ils arrivent à une maison isolée, entourée de jardins et de canaux. La vieille frappe à une petite porte. On ouvre ; elle mène Candide, par un escalier dérobé, dans un cabinet doré, le laisse sur un canapé de brocart, referme la porte, et s’en va. Candide croyait rêver, et regardait toute sa vie comme un songe funeste, et le moment présent comme un songe agréable.

La vieille reparut bientôt ; elle soutenait avec peine une femme tremblante, d’une taille majestueuse, brillante de pierreries et couverte d’un voile. « Ôtez ce voile », dit la vieille à Candide. Le jeune homme approche ; il lève le voile d’une main timide. Quel moment ! quelle surprise ! il croit voir Mlle Cunégonde ; il la voyait en effet, c’était elle-même. La force lui manque, il ne peut proférer une parole, il tombe à ses pieds. Cunégonde tombe sur le canapé. La vieille les accable d’eaux spiritueuses ; ils reprennent leurs sens, ils se parlent : ce sont d’abord des mots entrecoupés, des demandes et des réponses qui se croisent, des soupirs, des larmes, des cris. La vieille leur recommande de faire moins de bruit, et les laisse en liberté.

Candide ou l’optimisme

I. ETUDE DE TEXTE (10 points) :

Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes :

1. a) Qui est l’auteur du texte ? ………………………….

b) A quel siècle a-t-il vécu ? ………………………………

c) A quel genre littéraire appartient « Candide ou l’optimisme » ? . ………………………..

…………  ………….

d) Citez une autre œuvre du même auteur ? ……………… …………………………………………(0,25 pt x 4)

2. D’après votre lecture de l’œuvre, dîtes si les affirmations suivantes sont « vraies » ou « fausses » :

(0,5 pt x 4)

Affirmationsvraiefausse
a) Pangloss est le père de Candide.  
b) Candide est un personnage naïf  
c) Candide est le frère de Cunégonde  
d) Un tremblement de terre a frappé la ville de Lisbonne.  

..

3. a) Est-ce que Candide reconnaît la veille femme qui prend soin de lui ?

b) Justifiez votre réponse par un énoncé du texte. (0,5 pt x 2)

………………… …………………………………………………………………….

4. Où la vieille femme conduit-elle Candide ?

…………………………………………

5. En voyant Cunégonde, Candide n’arrive à prononcer aucun mot.

 Justifiez cette affirmation par un énoncé du texte. (1 pt)

………………… ……………………………………………..

6. Relevez du texte deux mots appartenant au champ lexical de « la richesse ». (0,5 pt x 2) ………………….. …….. …… …………… ………….. ….. …….. ….. …… ………

7. A qui renvoient les deux pronoms soulignés dans le texte ? (0,5 pt x 2)

8. « Candide (…) regardait toute sa vie comme un songe. ».

La figure de style employée dans cet énoncé est :

— une métaphore

— une comparaison .

— une antithèse

Recopiez la bonne réponse………………………………… (1 pt)

9. Candide obéit aveuglément à la vieille. Il fait tout ce qu’elle lui ordonne.

Comment trouvez-vous son attitude ?

 Justifiez votre réponse (environ quatre lignes)…………………………………. (1 pt)

II. PRODUCTION ECRITE (10 points) :

Sujet :

Certains pensent que la bonté et la générosité sont devenues dans la vie d’aujourd’hui des défauts et non pas des qualités.

Partagez-vous cette opinion ?

Développez votre point de vue (trente lignes maximum) en vous appuyant sur des arguments et sur des exemples précis.

ELEMENTS DE REPONSES (à titre indicatif ET BAREME DE NOTATION

I. ETUDE DE TEXTE (10 points) : 

1. a) Voltaire (ou François Marie Arouet) ;

b) Le XVIII° siècle ;

c) Le conte philosophique ;

d) Zadig, Micromégas, l’Ingénu …. (0,25 pt x 4)

2. a) fausse ;

b) vraie ;

c) fausse ;

d) vraie. (0,5 pt x 4)

3. a) Non ;

b) « Qui êtes vous ? lui disait toujours Candide ». (0,5 pt x 2)

4. Elle le conduit dans une maison isolée. (1pt)

5. « Il ne peut proférer une parole » pt)

6. (Un cabinet) doré ; (un canapé de) brocart ; pierreries (0,5 pt x 2)

7. « la » : Mlle Cunégonde ; « lui » : Candide. (0,5 pt x 2)

8. Une comparaison. (1pt)

9. Accepter toute réaction convenablement justifiée. (1pt)

contrôle de Candide 8 chapitre 23

TEXTE

« Ah, Pangloss Pangloss ! Ah, Martin ! Martin Ah, ma chère Cunégonde qu’est-ce que ce monde-ci ? disait Candide sur le vaisseau hollandais. — Quelque chose de bien fou et de bien abominable, répondait Martin. — Vous connaissez l’Angleterre ; y est-on aussi fou qu’en France ? C’est une autre espèce de folie, dit Martin. Vous savez que ces deux nations sont en guerre pour quelques arpents de neige vers le Canada, et qu’elles dépensent pour cette belle guerre beaucoup plus que tout le Canada ne vaut. De vous dire précisément s’il y a plus de gens à lier dans un pays que dans un autre, c’est ce que mes faibles lumières ne me permettent pas. Je sais seulement qu’en général les gens que nous allons voir sont fort atrabilaires’. »

En causant ainsi ils abordèrent à Portsmouth ; une multitude de peuple couvrait le rivage, et regardait attentivement un assez gros homme qui était à genoux, les yeux bandés, sur le tillac2 d’un des vaisseaux de la flotte ; quatre soldats, postés vis-à-vis de cet homme, lui tirèrent chacun trois balles dans le crâne le plus paisiblement du monde, et toute l’assemblée s’en retourna extrêmement satisfaite. « Qu’est-ce donc que tout ceci ? dit Candide, et quel démon exerce partout son empire ? » Il demanda qui était ce gros homme qu’on venait de tuer en cérémonie. « C’est un amiral, lui répondit-on.

— Et pourquoi tuer cet amiral ? C’est, lui dit-on, parce qu’il n’a pas fait tuer assez de monde ; il a livré un combat à un amiral français, et on a trouvé qu’il n’était pas assez près de lui. — Mais, dit Candide, l’amiral français était aussi loin de l’amiral anglais que celui-ci l’était de l’autre — Cela est incontestable, lui répliqua-t-on ; mais dans ce pays-ci il est bon de tuer de temps en temps un amiral pour encourager les autres. »

Candide fut si étourdi et si choqué de ce qu’il voyait, et de ce qu’il entendait, qu’il ne voulut pas seulement mettre pied à terre, et qu’il fit son marché  avec le patron hollandais (dût-il le voler comme celui de Surinam) pour le conduire sans délai à Venise.

  1. Atrabilaires : des gens de mauvais caractère.
  2. Le tillac d’un vaisseau : le pont supérieur d’un bateau.
  3. ETUDE DE TEXTE (10 points) :

Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes :

1. a) De quelle oeuvre le texte est-il extrait ?   ………………………………………………..  

b) A quel genre littéraire appartient-elle ?    ………………………………………………..  

c) Qui en est l’auteur ? ………………………………………………..  

d) Citez une autre oeuvre du même auteur.  ………………………………………………..    (0,25 pt x 4)

2. D’après votre lecture de l’ oeuvre, répondez à ces deux questions : (0,5 pt x 2)

a) Dans quel pays Candide a-t-il rencontré Martin ?

………………………………………………..  

b) Martin est-il optimiste comme Pangloss ?

………………………………………………..    

3. Dans quel lieu les deux voyageurs arrivent-ils ? (1 pt)

4. a) Martin apprécie-t-il la guerre entre les deux nations ? (0,5 pt x 2)

………………………………………………..  

b) Relevez du texte un énoncé qui justifie votre réponse.

………………………………………………..  

5. Pourquoi les deux nations sont-elles en guerre ?

………………………………………………..   (1 pt)

6. A quel évènement Candide et Martin assistent-ils ?

………………………………………………..   (1 pt)

7. Comment l’assemblée présente réagit-elle à cet évènement ?

………………………………………………..   (1 pt)

8. L’expression soulignée dans le texte signifie : .

— Il part au marché ;

— Il se met d’accord ;

— Il échange des produits.

Recopiez la bonne réponse. ………………………………………………..   (1 pt)

9. La tonalité dominante dans le texte est plutôt :

— épique

— lyrique

— satirique

Recopiez la bonne réponse. ………………………………………………..   (1 pt)

10. Candide est choqué par ce qu’il voyait et entendait dans ce pays. A sa place, auriez-vous éprouvé le même sentiment. Justifiez votre réponse. (environ quatre lignes)

………………………………………………..   ………………………………………………..   (1 pt)

II. PRODUCTION ECRITE (10 points) :

Sujet :

 Il est évident que le voyage présente beaucoup d’avantages pour les jeunes. Mais certains parents hésitent à autoriser leurs enfants à voyager seuls ou avec des amis.

Que pensez-vous de cette attitude ?

Développez votre point de vue (trente lignes maximum) en vous appuyant sur des arguments pertinents et sui des exemples tirés de votre expérience et de votre entourage.

ELEMENTS DE REPONSES (à titre indicatif) ET BAREME DE NOTATION

L ETUDE DE TEXTE (10 points) :

1. a) Candide ou l’optimisme ;

b) Le conte philosophique ;

c) Voltaire ; d) Zadig, Micromégas, l’Ingénu ….

2. a) à Surinam ; b) Non (plutôt pessimiste).

3. en Angleterre, (ou) à Portsmouth.

4. a) Non ; b) « elles dépensent pour cette belle guerre beaucoup plus que tout le Canada ne vaut. » (Accepter tout énoncé du texte qui révèle la position de Martin). (0,5 pt x 2)

5. pour quelques arpents de neige vers le Canada.

6. à l’exécution d’un amiral.

7. (extrêmement) satisfaite.

8. Il passe un accord.

9. Satirique.

10. Accepter toute réponse convenablement justifiée.

contrôle de Candide 9 chapitre 2

TEXTE

Candide, tout transi, se traîna le lendemain vers la ville voisine, […], n’ayant point d’argent, mourant de faim, et de lassitude. Il s’arrêta tristement à la porte d’un cabaret. Deux hommes habillés de bleu le remarquèrent : « Camarade, dit l’un, voilà un jeune homme très bien fait, et qui a la taille requise » ; Ils s’avancèrent vers Candide, et le prièrent à dîner très civilement.

— « Messieurs, leur dit Candide avec une modestie charmante, vous me faites beaucoup d’honneur, mais je n’ai pas de quoi payer mon écot*. Ah ! monsieur, lui dit un des bleus, les personnes de votre figure et de votre mérite ne paient jamais rien : n’avez-vous pas cinq pieds cinq pouces de haut ?

 — Oui, messieurs, c’est ma taille, dit-il en faisant la révérence.

— Ah ! monsieur, mettez-vous à table ; non seulement nous vous défrayerons, mais nous ne souffrirons jamais qu’un homme comme vous manque d’argent ; les hommes ne sont faits que pour se secourir les uns les autres.

 — Vous avez raison, dit Candide ; c’est ce que M. Pangloss m’a toujours dit, et je vois bien que tout est au mieux ». On le prie d’accepter quelques écus, il les prend et veut faire son billet, on n’en veut point, on se met à table. « N’aimez-vous pas tendrement ?…

–Oh ! oui, répond-il, j’aime tendrement mademoiselle Cunégonde.

 — Non, dit l’un de ces messieurs, nous vous demandons si vous n’aimez pas tendrement le roi des Bulgares ?

—Point du tout, dit-il, car je ne l’ai jamais vu.

— Comment ! c’est le plus charmant des rois, et il faut boire à sa santé… »

——————————————-

*écot quote-part pour un repas

I. ETUDE DE TEXTE : (10 points)

 Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes.

  1. Complétez le tableau ci-dessous. (0,25 pt x4)
Titre de l’oeuvreAuteurGenre littéraire de l’œuvreSiècle  
    

2- Pour situer ce texte, répondez par « vrai » ou par « faux ».

a) Candide est le fils du baron …………………………… (0,25 pt)

b) Candide a été chassé du château pour vol. ………………………    (0,25 pt)

c) Son précepteur s’appelle Pangloss …………  (0,25 pt)

d) Son précepteur est pessimiste  ………………………… ……………………………  (0,25 pt)

3- Pangloss a rencontré deux personnes habillées de bleu.

a) Ces deux hommes sont :

– Deux recruteurs de soldats.

– Deux gendarmes.

– Deux serveurs dans un restaurant.

Recopiez la bonne réponse……………………………   (0,5pt)

b) Où les a-t-il rencontrés ?    (0,5 pt)

4- a) Comment les deux hommes se sont-ils comportés avec Candide au début du texte ? ………… …………………………

…………………… ………………………………… (0,5 pt)

 b) Justifiez votre réponse par une phrase ou une expression relevée dans le texte

…………………………… ……………………………

………………………… ………   (0,5 pt)

5- « … , mourant de faim, et de lassitude ». La figure de style employée dans cet énoncé est :

 – Une hyperbole.  

— une personnification

— Une anaphore.

Recopiez la bonne réponse.   …. ……. ……… ….. … (1pt)

6- Relevez, dans le dialogue, un exemple de malentendu entre Candide et les deux hommes. (lpt) …………………………

……………

7- Selon les deux hommes, Candide répond à deux conditions de recrutement Lesquelles ? (0,5ptx2) ………………

……………………………… …………

8- Candide leur a dit avec une modestie charmante : « vous me faites beaucoup d’honneur ! » Transposez cet énoncé au discours indirect. (1pt)

– Candide leur a dit, avec une modestie charmante ……… …………………………………………

…………………

9- La naïveté est-elle toujours une source de problèmes dans la vie ?

 Justifiez votre réponse. (0,5 pt x2)

………………

10- Devrait-on faire confiance aux personnes qu’on rencontre pour la première fois ?

Justifiez votre réponse.

…… ……………… (0,5 pt x 2) …

II- Production écrite : (10 points)

Sujet :

 De nos jours, il est de plus en plus difficile de faire confiance aux gens.

Partagez-vous cette affirmation ?

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous développez votre opinion en l’illustrant par des arguments pertinents et des exemples précis.

Eléments DE REPONSE (à titre indicatif) ET BAREME DE NOTATION 

 ETUDE DE TEXTE : (10 points)

 1- Complétez le tableau suivant :

(0,25 pt x4)

Titre de l’oeuvreAuteurGenre littéraire de l’œuvreSiècle  
CandideVoltaireConte philosophique18 ème Le siècle des Lumières

2- a) Faux.

b) Faux.

c) Vrai.

d) Faux

3- a) Deux recruteurs de soldats.

b) A la porte d’un cabaret.

4- a) Ils se sont comportés avec courtoisie et politesse.

b) Monsieur/ civilement/ le prièrent/ l’invitation au dîner.

5- Une hyperbole

6- « N’aimez-vous pas tendrement ?…–Oh ! oui, répond-il, j’aime tendrement mademoiselle   Cunégonde…. Le roi des Bulgares »

7- Un corps bien fait/ la taille requise.

 (1pt)

8- Candide leur a dit, avec une modestie charmante, qu’ils lui faisaient beaucoup d’honneur. (0,25pt x 4)

9 – Accepter toute réponse convenablement justifiée (1pt)

10 – Accepter toute réponse convenablement justifiée (1pt)

contrôle de Candide 10 chapitre 30

Texte :

Pangloss, Candide, et Martin, en retournant à la petite métairie, rencontrèrent un bon vieillard qui prenait le frais à sa porte sous un berceau d’orangers. Pangloss, qui était aussi curieux que raisonneur, lui demanda comment se nommait le muphti qu’on venait d’étrangler. « Je n’en sais rien, répondit le bonhomme ; et je n’ai jamais su le nom d’aucun muphti ni d’aucun vizir. J’ignore absolument l’aventure dont vous me parlez ; je présume qu’en général ceux qui se mêlent des affaires publiques périssent quelquefois misérablement, et qu’ils le méritent ; mais je ne m’informe jamais de ce qu’on fait à Constantinople ;

je me contente d’y envoyer vendre les fruits du jardin que je cultive. » Ayant dit ces mots, il fit entrer les étrangers dans sa maison ; ses deux filles et ses deux fils leur présentèrent plusieurs sortes de sorbets qu’ils faisaient eux-mêmes, du kaïmak piqué d’écorces de cédrat confit, des oranges, des citrons, des limons, des ananas, des dattes, des pistaches, du café de Moka qui n’était point mêlé avec le mauvais café de Batavia et des îles. Après quoi les deux filles de ce bon musulman parfumèrent les barbes de Candide, de Pangloss, et de Martin.

« Vous devez avoir, dit Candide au Turc, une vaste et magnifique terre ? — Je n’ai que vingt arpents, répondit le Turc ; je les cultive avec mes enfants ; le travail éloigne de nous trois grands maux, l’ennui, le vice, et le besoin. »

Candide en retournant dans sa métairie fit de profondes réflexions sur le discours du Turc. Il dit à Pangloss et à Martin : « Ce bon vieillard me paraît s’être fait un sort bien préférable à celui des six rois avec qui nous avons eu l’honneur de souper. — Les grandeurs, dit Pangloss, sont fort dangereuses, selon le rapport de tous les philosophes ; car enfin Églon, roi des Moabites, fut assassiné par Aod ; Absalon fut pendu par les cheveux et percé de trois dards ; le roi Nadab, fils de Jéroboam, fut tué par Baasa ; le roi Éla, par Zambri ; Ochosias, par Jéhu ;

Athalie, par Joïada ; les rois Joachim, Jéchonias, Sédécias, furent esclaves. Vous savez comment périrent Crésus, Astyage, Darius, Denys de Syracuse, Pyrrhus, Persée, Annibal, Jugurtha, Arioviste, César, Pompée, Néron, Othon, Vitellius, Domitien, Richard II d’Angleterre, Édouard II, Henri VI, Richard III, Marie Stuart, Charles Ier, les trois Henri de France, l’empereur Henri IV ? Vous savez…

 — Je sais aussi, dit Candide, qu’il faut cultiver notre jardin.

 — Vous avez raison, dit Pangloss ; car, quand l’homme fut mis dans le jardin d’Éden, il y fut mis ut operaretur eum, pour qu’il travaillât : ce qui prouve que l’homme n’est pas né pour le repos.

— Travaillons sans raisonner, dit Martin ; c’est le seul moyen de rendre la vie supportable. »

I- ETUDE DE TEXTE :

  1. Pour identifier l’auteur et son œuvre, complétez le tableau ci-dessous.
AuteurTitre de l’œuvre  Genre littéraire  Date parution
    

 (0,25 pt x 4)

  • Pour situer le texte dans l’œuvre, dites si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses (0.5 pt x2)
AffirmationsVraieFausse
a- Candide a sauvé Cunégonde et l’a épousée.    
b- Candide s’est installé avec ses compagnons en Europe.    

3- Quel personnage Candide et ses compagnons ont-ils rencontré ?

4- Par rapport à ce qui s’est passé à Constantinople, ce personnage semble être

a) Indifférent.

b) Inquiet.

c) Intéressé.

Recopiez la bonne réponse.

5- Citez du texte un énoncé qui montre l’hospitalité du Turc

6- Pour le vieillard, le travail éloigne de nous l’ennui, le vice et le besoin.

a- Candide partage-t-il cette réflexion ?

b- Justifiez votre réponse par un indice du texte.

7- Relevez, dans le texte, quatre tests ou expressions appartenant au champ lexical du Jardin. (0.25 pt x 4)

8- Repérez une comparaison dans le premier paragraphe.

9- Dans ce texte le vieillard et ses enfants vivent ensemble et cultivent tous leur petit jardin. Approuvez-vous ce mode de vie ?

Justifiez votre réponse.

10- « Le travail est un moyen efficace pour rendre la vie supportable », dit-on. Est-ce que c’est toujours le cas ? Justifiez votre réponse

II- PRODUCTION ECRITE (10 points)

Sujet : « L’abondance de l’information, en tous genres, souvent en temps réel, sur les réseaux sociaux ( Twiter, Facebook, Instagram,…) suscite l’Intérêt et la fascination des uns, mais aussi l’indifférence et le rejet des autres »

Qu’en pensez-vous Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous développez votre opinion, â l’aide d’arguments pertinents et d’exemples précis.

contrôle de Candide 11 chapitre 2

Nom :   Prénom :Classe :   Numéro :Note

Contrôle de compréhension 1

Texte

  Candide, tout stupéfait, ne démêlait pas encore trop bien comment il était un héros. Il s’avisa un beau jour de printemps de s’aller promener, marchant tout droit devant lui, croyant que c’était un privilège de l’espèce humaine, comme de l’espèce animale, de se servir de ses  jambes à son plaisir. Il n’eut pas fait deux lieues que voilà quatre autres héros de six pieds qui l’atteignent, qui le lient, qui le mènent dans un cachot. On lui demanda juridiquement ce qu’il aimait le mieux d’être fustigé trente−six fois par tout le régiment, ou de recevoir à la fois douze balles de plomb dans la cervelle. Il eut beau dire que les volontés sont libres ; et qu’il ne voulait ni l’un ni l’autre, il fallut faire un choix ;

il se détermina, en vertu du don de Dieu qu’on nomme liberté, à passer trente−six fois par les baguettes ; il essuya deux promenades. Le régiment était composé de deux mille hommes ; cela lui composa quatre mille coups de baguette, qui, depuis la nuque du cou jusqu’au cul, lui découvrirent les muscles et les nerfs. Comme on allait procéder à la troisième course, Candide, n’en pouvant plus, demanda en grâce qu’on voulût bien avoir la bonté de lui casser la tête ; il obtint cette faveur ; on lui bande les yeux, on le fait mettre à genoux.

Lisez le texte et répondez aux questions suivantes :

  1. Complétez le tableau suivant : (2pts)
Titre de l’œuvreGenre de l’œuvreNom de l’auteurSiècle de l’auteur

2-Donnez deux œuvres du même auteur (2pts)

…………………………………………………………………………………………………

3-Expliquez en quelques lignes la relation entre le titre de l’œuvre et la visée de l’auteur (2pts)

……

4-Quel est le type du texte ? Justifiez votre réponse (2pts)

………… ……………………

………… …………………………

5-Candide croyait qu’il était libre de faire ce qu’il voulait. Avait-il raison? Justifiez votre réponse (2pts)

…………………

6-Quelle était la punition choisie par Candide ? (2pts)

……………………………………

 7-Est-ce que Candide a résisté à la punition choisie ? Relevez une phrase du texte qui justifie votre réponse(2pts)

…… ……………………………

 8- Complétez le tableau suivant : (3pts)

PhrasesElément décritCaractérisantOutils de caractérisation
Il s’avisa un beau jour de printemps de s’aller promener   
Il n’eut pas fait deux lieues que voilà quatre autres héros de six pieds qui l’atteignent,   

   9-Croyez-vous que vous soyez toujours libres de faire ce que vous voulez ? Justifiez votre réponse (3 pts)

… ……………….

……………………………

BON COURAGE contrôle de Candide

contrôle tronc commun international biof typologie textuelle

français : cadre de référence de l’examen régional 2020

Author: Prof.Ziani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *