la violence pour éduquer sujet rédigé texte argumentatif

Advertisement

la violence pour éduquer sujet rédigé texte argumentatif

Sujet 1 : Certains adultes considèrent que la violence est parfois nécessaire pour éduquer les enfants et les jeunes. Partagez-vous cet avis ?

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

la violence pour éduquer sujet rédigé texte argumentatif 1

Introduction

Depuis assez de temps, le sujet de l’éducation par la violence a coulé beaucoup d’encre, car il a engendré la création de deux points de vue différents. Certains disent qu’ils acceptent cette manière d’éduquer les enfants, alors que d’autres refusent totalement ce comportement, laquelle des deux opinions doit-t-on défendre ?

.

Développement

Les partisans de l’idée de l’utilisation de la violence dans l’éducation la consolident par les preuves suivantes : En premier lieu ils ont eu la même éducation par conséquent ils font la même méthode avec leurs enfants, citant l’exemple du fqih dans la boîte à merveilles qui bat les élèves du msid. En second lieu, on ne trouvent pas d’autres solutions pour orienter et conseiller les jeunes surtout s’ils sont têtus et entêtés.

En revanche, les opposants soutiennent leur point de vue en citant les arguments qui suivent :  D’abord, la violence engendre la violence, c’est-à-dire un enfant battu il fera le même comportement avec ses amis et ses frères et sœurs à la maison. Ensuite, qu’elle soit une violence verbale ou physique , elle peut en effet causer des troubles psychiques chez l’enfant, et cela nous donnera un être qui n’est pas normal.

Advertisement

.

Conclusion

En somme, certes la violence pour l’éducation avait des points positifs peut être avec les générations passées mais, elle a aussi un coté négatif qui peut affecter la santé des jeunes et des enfants. Pour moi, je crois que ce n’est pas une bonne manière pour éduquer les enfants.

la violence pour éduquer sujet rédigé.

Sujet 2 :Dans ce texte, Créon est en colère. Il recourt à la violence à l’encontre d’Antigone . Approuvez-vous ce comportement? 
Rédiger un texte dans lequel vous exposez votre point de vue sur le sujet. 

examen régional Meknès 2014

la violence sujet rédigé texte argumentatif 1 bac N 2

introduction

Il est important de rappeler que dans la tragédie moderne Antigone de Jean Anouilh, le roi a vainement tenté l’impossible pour convaincre la rebelle Antigone de renoncer à sa transgression concernant l’enterrement du cadavre de son frère Polynice, envie de la sauver de la mort . Cependant, vu l’obstination et la détermination de la princesse, Créon fini par la torture et en recourant à la violence.  Alors, dans ce sens, est-ce qu’on peut approuver ce recours à la violence ou encore le dénoncer ? 

Développement

Pour répondre à cette question épineuse deux points de vue s’opposent:  les uns sont en accord total avec Créon lorsqu’il s’agit de recourir à la violence en tant que moyen efficace pour résoudre une situation conflictuelle, en le justifiant d’abord par l’épuisement de toute possibilité de gérer cette situation, malgré les efforts déployés pour la surmonter. 

Ensuite par l’obligation de réagir avec violence dans certaines situations, afin de se défendre ou de défendre ses droits ou ceux d’autrui. Toutefois, Les autres refusent radicalement ce recours à la violence et ce pour plusieurs raisons: La première considère la violence telle une barbarie offensant les droits de l’être humain qui le protègent contre tout outrance touchant sa personne ou ses biens.

La seconde concerne surtout ses conséquences néfastes qui conduisent à l’émergence des sentiments négatifs comme par exemple:  la haine, la détestation, la vengeance ainsi qu’une réponse à la violence par la violence.

Par conséquent, on assiste à une rupture considérable au niveau des relations aboutissant parfois au divorce et à la dispersion de la famille. En outre, accepter la violence entraîne nécessairement son ancrage dans notre système éducatif, d’où le risque de donner naissance à des citoyens ayant tendance à l’agressivité et au crime. 

Quant à ma propre opinion, loin d’accepter cette outrance, cette barbarie envers l’humanité, je partage le même point de vue que celui des amateurs de la paix et de la  tolérance tout  en insistant sur la communication en tant que moyen efficace qui permet de comprendre l’origine du conflit pour tenter de le résoudre. Sans omettre de conseiller toute personne en situation de conflit, à ne plus réagir sous l’effet de la colère afin de ne pas amplifier le problème et aggraver les tensions.    

conclusion

En somme, mise à part certains cas, il est sûr que le recours à la violence est loin d’être une solution à n’importe quelle situation conflictuelle, aboutit au contraire à des conséquences irréversibles. Dès lors, je suis tellement convaincu qu’il est urgent de dénoncer sévèrement toutes les formes de la violence en insistant sur la communication, sur le respect des droits de l’être humain ainsi que sur des valeurs telles que la tolérance, la fraternité et la solidarité. . . Alors, dans ce sens, ne faut-il pas revoir en urgence le système éducatif dans le monde entier ?

source ici

Productions écrites rédigées

QCM Antigone un questionnaire de 20 questions pour réviser

la violence pour éduquer sujet rédigé texte argumentatif 1 bac

Author: Prof.Ziani

4 thoughts on “la violence pour éduquer sujet rédigé texte argumentatif

  1. La violence dans l’éducation
    Les enfants ont besoin de relations stables et affectueuses pour se développer sainement et en fonction de leur potentiel. Pour cela, ils doivent pouvoir se fier à des adultes qui préservent leur dignité et respectent leur personnalité. Les enfants ont besoin d’une certaine liberté pour faire des expériences et s’épanouir pleinement – mais en même temps, il est nécessaire qu’on leur fixe des limites sur lesquelles ils puissent s’appuyer, qui leur offrent à la fois une sécurité et des repères. Avoir une attitude cohérente, savoir parfois s’opposer aux désirs de l’enfant, appliquer ses propres valeurs en tant que parents et imposer des limites à ne pas franchir tout en respectant les limites et la dignité de l’enfant – tel est le défi quotidien de l’éducation. La violence se manifeste précisément lorsque cet exercice d’équilibre échoue et que la situation dégénère.

    Les enfants ont des droits
    La Suisse a signé la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant en 1997. Celle-ci définit des normes minimales, contraignantes vis-à-vis du droit international, en faveur des enfants et des jeunes de moins de 18 ans. En la ratifiant, la Suisse s’est engagée à protéger les enfants au moyen de mesures légales, administratives et autres. Tout enfant doit grandir en bonne santé et en sécurité, son développement doit être stimulé et il doit être protégé de toute discrimination. Toutes les décisions à leur propos doivent être prises «dans l’intérêt supérieur de l’enfant». Les enfants ont le droit d’exprimer leur opinion pour toutes les questions les concernant.

    La Convention fait partie intégrante de l’ordre juridique suisse. Autrement dit, l’Etat s’engage à soutenir les familles dans leurs tâches éducatives – au moyen de lois et d’offres de soutien correspondantes. Dans la législation suisse, le droit à une éducation exempte de violence est toutefois encore insuffisamment ancré. En raison de cette situation, la Suisse est régulièrement dénoncée par des instances internationales comme le Comité des droits de l’enfant de l’ONU.

    Malheureusement, de nombreux parents recourent encore systématiquement, dans certaines situations critiques, à des punitions psychologiques ou corporelles inappropriées. La violence utilisée à des fins éducatives reste un problème social largement répandu en Suisse. Cela va du rejet pur et simple ou des humiliations à des gifles et autres châtiments corporels, jusqu’à la négligence ou les violences à caractère sexuel. Ces comportements sont, dans de nombreux cas, dus à une situation de stress de la part des adultes en charge de l’enfant; la méconnaissance des besoins réels de l’enfant et de son développement joue généralement un rôle important.

    Besoins fondamentaux de l’enfant
    Pour devenir forts et indépendants, les enfants doivent grandir dans un contexte relationnel fiable, où la confiance est de mise. Ils ont besoin de relations affectueuses et stables pour se développer sainement, en fonction de leur potentiel. Ils doivent être suivis par des adultes qui veillent à préserver leur dignité et respectent leur personnalité. Les enfants ont besoin d’une certaine liberté pour faire des expériences et s’épanouir pleinement – mais en même temps, il est nécessaire qu’on leur fixe des limites sur lesquelles ils puissent s’appuyer, qui leur offrent à la fois une sécurité et des repères.

    Les parents peuvent faire beaucoup pour satisfaire les besoins des enfants et, en même temps, rendre la vie quotidienne de la famille plus agréable: ils peuvent notamment être des modèles crédibles, car les enfants prennent exemple sur le comportement de leurs parents. Ils peuvent définir un cadre clair en formulant précisément les règles et les limites, et en veillant de manière cohérente à ce qu’elles soient respectées. Ils peuvent aussi mettre en avant des aspects positifs du comportement des enfants et les encourager ainsi à persévérer dans leurs intentions (positives) et leur conduite.

    Les violences psychologiques et physiques, tout comme la violence à caractère sexuel ainsi que la négligence, affectent profondément le développement de l’enfant et sont lourdes de conséquences. Pour que les enfants puissent continuer de se développer sainement, en fonction de leur potentiel, leurs besoins fondamentaux doivent être satisfaits de manière appropriée.

    Une alternative – respirer profondément et compter jusqu’à 10
    Les mères et les pères sont en général très conscients des besoins de leurs enfants. Mais, dans les situations concrètes d’une vie familiale parfois stressante, il arrive qu’ils n’aient ni le temps ni la sérénité nécessaires pour réagir de manière appropriée.

    S’interroger sur ses conceptions personnelles en matière d’éducation et sur ses attentes à l’égard des enfants peut aider à garder son calme dans la vie courante et à réagir de manière adéquate dans les situations critiques. Savoir qu’il existe des alternatives, et que ces dernières aident à pratiquer un style d’éducation positif, non violent et participatif, s’avère très précieux pour beaucoup de parents.

  2. De nos jours, la presse nous rapporte de plus en plus le cas d’enseignants maltraités ou agressés par leurs propres élèves à l’intérieur même de l’école : Insultes, menaces, attaque à l’arme blanche, blessures…
    Pour la revue de votre lycée, rédigez un texte argumentatif en suivant ces indications :
    -montrez que ces comportements violents sont inacceptables (une violation de loi) ;
    -exposez les raisons pour lesquelles les élèves doivent absolument manifester (montrer) un grand respect à l’égard de leurs professeurs ;
    -donner un titre à votre texte.
    Important : La correction de votre copie tiendra compte des critères suivants :
    Le respect de la consigne (répondez exactement à ce qui est demandé dans le sujet) (1 pt)
    La présentation de votre copie (titre, alinéa, paragraphes, ponctuation, majuscules…) (1pt)
    L’organisation cohérente de votre texte. (1pt)
    L’importance des idées et la pertinence des arguments. (3 pts)
    La correction de la langue. (4pts)
    Phase 4: Rédiger le devoir
    Non à la violence !!!!

    Actuellement, on assiste à une augmentation affreuse

    des scènes de violence dans les établissements

    scolaires au Maroc et à travers le entier. ces scènes,

    celle exercée par des élèves envers leurs propres professeurs est tellement inquiétante

    qu’elle soit verbale (insultes, menaces. . .) ou encore

    physique (attaque à l’arme blanche, blessure … )

    Alors , faut-il agresser un enseignant qui s’acquitte

    dignement de samission? Faut-il permettre sa maltraitance aux yeux

    de ses propres élèves ?

    Il est sûr que de tels comportements sont en

    transgression flagrante de la loi qui garantit à tout

    être humain sans droit à la sécurité, à la

    dignité et notamment son droit de travailler dans

    une ambiance convenable loin de ce qui peut altérer

    sa tranquillité. Pourquoi les élèves doivent-ils absolument

    respecter leurs professeurs ?

    Nombreux sont les raisons pour lesquelles les élèves

    doivent absolument respecter leurs professeurs:

    D’abord ,les professeurs sont tels des parents pour
    les élèves, du fait que le rôle éducatif et complémentaire
    à celui de la famille de ses élèves. Ainsi, l’apprenant est
    appelé à accepter leur conseil, le reproche, leur critique,
    qui, sans doute vise non seulement son éducation et
    sa formation mais encore son excellence et
    son épanouissement.
    Ensuite; peut-on espérer un enseignement de

    qualité en dehors du respect du corps enseignant

    de n’importe quel établissement scolaire ?

    Il est évident que le respect est la clé de la réussite

    de toutes les relations sociales, dans tous les

    domaines qui nécessite une communication permanente

    entre les personnes. Donc; le succès d’un système

    éducatif est fortement tributaire du respect

    mutuel entre ses partenaires. Dès lors, toutes les

    valeurs morales telle:(le respect, la tolérance et la fraternité… ) Favoris

    l’apprentissage et protège les relations entre les

    enseignants et les apprenants de toute dégradation .

    œuvrons, en faveur d’une école sans violence,

    en faveur d’une famille en collision avec le corps

    enseignant, afin de garantir une éducation efficace et un enseignement de qualité à nos apprenants.

  3. Sujet: Dans ce passage (dispute du narrateur et de Zineb), Sidi Mohammed a usé de la violence pour régler ses problèmes avec Zineb.
    Question: Pensez-vous que le recours à la violence soit le moyen le plus efficace pour résoudre les problèmes de la vie quotidienne?
    Consigne: Répondez à cette question dans un écrit argumenté illustré d’exemples précis.

    Texte proposé:
    Dans notre vie quotidienne, plusieurs personnes, comme Sidi Mohammed, recourent à la violence sous divers prétextes comme vouloir régler les problèmes entre elles. La violence est-elle une bonne solution pour régler les problèmes ?

    Il faut tout d’abord rappeler que violence, telle qu’elle soit entre individus ou entre groupes, est un ensemble situations où l’on se sert des actes et des paroles pour causer directement ou indirectement une nuisance à l’autre pour diverses raisons.

    En fait, la violence ne résulte que des dégâts matériels et moraux, elle a certainement des conséquences néfastes sur la santé de la victime quelle qu’elle soit mentale ou physique. Sans oublier que cette dernière a tendance à être à son tour violente et à reprendre les mêmes comportements agressifs dont elle a souffert sur d’autres personnes.

    Il faut insister sur le fait que Dieu et son prophète nous ont ordonné d’éviter tout comportement violent envers tout être vivant. La religion islamique nous oblige de discuter avec modération et d’être bien avec les gens.

    Finalement, je vois que la violence n’est jamais une solution, elle n’est qu’un vrai facteur de l’aggravation de la situation et que la meilleure solution pour régler les problèmes est le dialogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.