texte argumentatif contre le travail de l’enfance « Ces petites qui travaillent pour vous »

la solitude

texte argumentatif contre le travail de l’enfance « Ces petites qui travaillent pour vous »

Elles ont entre 7 et 12 ans. Elles ont toujours la tête couverte d’un foulard et portent des sandales en plastique. Dès qu’on les voit, on sait immédiatement que ce sont elles, les  » petites bonnes  » :         Rhimou ne sait pas à quel âge elle a commencé à travailler. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle travaille depuis toujours, « depuis qu’elle a ouvert les yeux ». Et qu’un jour, sa mère l’a arrachée de sa campagne natale pour la placer chez des citadins.
La pauvre femme, veuve avec huit personnes à charge, n’a trouvé que ses petites filles pour l’aider à surmonter l’âpreté des temps.       Malgré son tout jeune âge, Rhimou se souvient très bien du jour où elle s’est retrouvée chez des gens qu’elle ne connaissait pas.       La maison lui avait paru trop étroite, comme une prison.
Elle s’est sentie étouffée parce que l’air manque dans ces demeures de ville où les fenêtres ne s’ouvrent que sur d’autres maisons ». Jamais elle n’aurait imaginé que la ville était ainsi, habituée comme elle l’était aux grands espaces de la campagne sans limite aux regards.     
Ce jour-là, Rhimou a fait le deuil de son enfance. A travers son angoisse, ses larmes, des images jaillissent dans son esprit. Où sont Fatma et Zohra, ses amies ? Dans la plaine à garder les moutons, ou bien au bord de la petite rivière, jouissant en toute liberté de leurs corps ?          
Tandis qu’elle est ici, abandonnée entre quatre murs, à pleurer toutes les larmes de son corps. Avec pour unique espoir, le jour lointain de l’Aïd, quand sa mère viendra la chercher pour passer quelques jours en famille (…)

texte argumentatif contre le travail de l’enfance « Ces petites qui travaillent pour vous »

des liens utiles pour vous

productions écrites rédigées texte argumentatif

Examens régionaux de toutes les années

texte argumentatif les enfants des condamnés à mort

Author: Prof.Ziani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *